fbpx
Actualités
Partager sur

Nicolas Sarkozy: et si l’ex président était au coeur de l’affaire Air Cocaïne ?

Nicolas Sarkozy: et si l’ex président était au coeur de l’affaire Air Cocaïne ?

Le JDD a fait les révélation étonnante dans sa dernière édition. Le journal explique que le nom de Nicolas Sarkozy a été repéré à plusieurs reprises dans l'affaire Air Cocaïne. Il aurait même été espionné par la juge de Marseille.

L’affaire Air Cocaïne prend une autre tournure qui pourrait faire l’effet d’une bombe à retardement. Alors que les deux pilotes français se sont enfuis pour rejoindre le territoire nationale, cette fois-ci, une information du JDD du dimanche 1er Novembre met dans le doute l’implication de l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy. La juge de Marseille qui est en charge de l’affaire, Christine Saunier-Ruellan, aurait en effet utilisé tous les moyens légaux pour tenter de vérifier si Nicolas Sarkozy pouvait être impliqué dans l’affaire, de près ou de loin. Si Nicolas Sarkozy est dans le coeur de l’affaire, c’est qu’il a déjà eu affaire à la location de cet avion pour d’autres voyages d’affaires.

Le nom de Nicolas Sarkozy revient à plusieurs reprises

Mais le 17 mars 2014, la juge de Marseille demande aux policiers qui s’occupent de l’enquête « de bien vouloir procéder à toutes réquisitions utiles aux fins d’obtenir les facturations détaillées sur la périodes de mars 2013 à mars 2014 (avec géolocalisation pour les mois de mars et avril 2014) », selon les informations recueillies dans le JDD. C’est alors que toutes les factures téléphoniques de Nicolas Sarkozy sont scrupuleusement détaillées dans l’année en cours. Il aurait même été suivi pendant deux mois. S’il est presque inconcevable que l’ex-président soit directement impliqué dans cette affaire, son nom est apparu plusieurs fois dans les registres de la compagnie aérienne, ce qui a alerté la juge marseillaise.

Un vol Punta Cana-Saint Tropez qui n’est pas le premier

L’histoire avait commencé le 19 mars 2013. Un Falcon 50 avait été arrêté sur le tarmac de l’aéroport de Punta Cana en République Dominicaine. Dans les soutes de l’avion, la police y aurait retrouvé 26 valises contenant 680 kilos de cocaïne. Les deux pilotes, Bruno Odos et Pascal Fauret, les deux pilotes qui se sont enfuis la semaine dernière, sont arrêtés aux côtés de deux passagers, Nicolas Pisapia et Alain Castany. Là où le nom de Nicolas Sarkozy revient, c’est qu’en décembre 2012, le président de la République apparaît sur les factures d’un ancien vol similaire qui devait se rendre à Saint-Tropez.