fbpx
Actualités
Partager sur

Mexique: une jeune fille victime d’un proxénète témoigne de son enfer

Mexique: une jeune fille victime d’un proxénète témoigne de son enfer
Partager sur Facebook

Une jeune fille originaire du Mexique a témoigné de son passé horrible en tant que prostitué mineure.

« Quelques jours plus tard, il a commencé à me dicter tout ce que je devais faire : les positions, les tarifs, les choses que je devais faire avec les clients et pendant combien de temps ». Malgré toutes les douleurs qu’elle traverse, Karla jacinto a réussi à trouver la force de témoigner ce qu’elle a vécu devant les caméras de la chaîne américaine CNN. Aujourd’hui, la jeune fille de 23 ans est libre, mais son passé ne s’effacera sans doute jamais. Son enfer débute alors qu’elle n’a que 12 ans dans une ville du Mexique. Dans la rue, elle rencontre un homme de 10 ans plus âgé. Il l’emmène en balade dans sa belle voiture et la fait vire confortablement: « Il m’a acheté des vêtements et des chaussures. Il me traitait comme une princesse ». Mais la belle histoire cache un destin beaucoup plus sombre et tragique.

Elle s’est faite violer 43 200 fois en quatre ans

Pendant trois mois, la jeune fille en profite pour prendre soin d’elle. Mais au bout d’un temps, elle comprend qu’elle a affaire à un proxénète. Sans suit la découverte de l’enfer pendant quatre ans. Obligée de se prostituer dans les rues des villes mexicaines, elle explique au journaliste américain qu’elle faisait jusqu’à 30 clients par jour, de 10 heures à minuit, sept jours sur sept. Durant ces quatre années de souffrance, Karla Jacinto a été violée près de 43 200 fois par des hommes. Si ce témoignage n’est que celui d’une seule jeune femme, ce passé est pourtant le quotidien de milliers de jeunes filles à travers tout le Mexique. Une horreur qui se retrouve aussi aux Etats-Unis et même en France où les autorités estiment qu’entre 6 000 et 10 000 jeunes filles sont devenues des objets de commerces sexuels.

La police du Mexique ne fait rien contre ce fléau

Mais au Mexique, ce trafic est encore pire. A la caméra, Karla explique q’un jour, elle croyait sa libération proche quand la police mexicaine est descendue dans le motel où elle se trouvait pour arrêter les clients. Mais au lieu de sauver ces jeunes filles, mineures pour la plupart, la police prend des vidéos à caractère sexuel et les menacent de les envoyer à leurs parents. Elle se sort tout de même de cet enfer à 16 ans grâce à un client qui était devenu régulier. Il l’aide à s’échapper et elle trouve refuge dans un foyer. Aujourd’hui, le jeune fille ne se terre pas dans l’ombre. Elle a décidé de militer pour dénoncer le tourisme sexuel qui sévit dans son pays et détruit la vie de milliers de jeunes filles.