fbpx
Actualités
Partager sur

Meurtre: une conseillère municipale d’un petit village poignardée devant la mairie

Meurtre: une conseillère municipale d’un petit village poignardée devant la mairie

Une conseillère municipale du village de Montclaur (Aude), a été poignardée mortellement devant la mairie par un de ses voisins. Le mobile de cet acte n'est pas encore connu.

D’habitude paisible, le petit village de Montclaur est pourtant énormément tourmenté depuis que samedi matin, Sarah Wafflard-Walker, une conseillère municipale âgée de 40 ans, s’est faite attaquer par un homme en marchant devant la mairie du village? L’homme qui l’a agressé est armé d’un couteau et a poignardé la conseillère municipale. Il la touche à cinq reprises avec, dont trois coups violents sont portés à la gorge de la femme. Touchée mortellement, la conseillère municipale décède quelques instant plus tard des suites de ses blessures, lors de son transfert médical à l’hôpital le plus proche. Le suspect, s’est de son côté rendu à la gendarmerie une heure plus tard.

La conseillère municipale poignardé par un de ses voisins

Selon le journal local, la Dépêche du midi, l’agresseur est décrit comme un homme taciturne par Antonin Andrieu, le maire du village. L’homme serait un espagnol parlant mal le Français. Il était installé dans le village depuis deux ans et vivait dans la même rue que sa victime au moment des faits. Ce geste choque énormément, surtout que le mobile n’est pas encore connu à ce jour. Selon le maire, cependant, il est impossible que cet acte ait été causé à la suite d’un différent de voisinage entre les deux personnes. Le maire explique à la Dépêche du Midi que

Sarah était d’une discrétion exceptionnelle et d’une très grande rigueur

.

L’homme dit avoir poignardé la femme mais ne sait pas pourquoi

Pour le maire du village, la seule raison qui aurait pu pousser le suspect à commettre un tel acte serait « un moment de folie peut expliquer ce geste ». Selon les témoins de la scène, l’homme aurait attendu sa victime dans sa voiture, attendant qu’elle sorte de la sienne, pour ensuite venir à sa rencontre et porter le coup fatal. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme a admis avoir poignardé la conseillère municipale, mais a été incapable d’expliquer son geste aux autorités. La conseillère municipale avait été élue à la mairie de son village en 2014. Elle travaillait comme interprète assermentée au tribunal de grande instance de Carcassonne.