MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Marseille: deux hommes soupçonnés de préparer un attentat arrêtés de justesse

Marseille: deux hommes soupçonnés de préparer un attentat arrêtés de justesse
Partage
Partager sur Facebook

Deux hommes soupçonnés de préparer un attentat à Marseille ont été interpellés par la DGSI. Ils fabriquaient des engins explosifs dans leur appartement.

Deux hommes soupçonnés de préparer un attentat dans les jours qui viennent ont été arrêtés à Marseille par la DGSI ce mardi matin. Alors que le premier tour de la Présidentielle 2017 se tiendra dans cinq jours, les autorités sont de plus en plus en alerte sur les mouvances terroristes. Les deux hommes interpellés à Marseille étaient armés et considérés comme susceptibles de passer à l’acte. Les informations recueillies par Europe 1 explique que leur passage à l’acte été imminent. Ils ont été arrêtés dans le 3e arrondissement de Marseille, à proximité de la gare Saint-Charles.

Les deux hommes ne sont pas inconnus des services de renseignements. En effet, il étaient tous les deux activement recherchés depuis la fin de la semaine dernière. Parmi eux se trouve un converti à l’islam et soupçonné, à juste titre, de radicalisation intensive.

Les deux hommes arrêtés à Marseille projetaient un attentat

L’interpellation s’est déroulée dans un appartement dont ils étaient les locataires. Les lieux sont actuellement en cours de perquisitions par les autorités ce mardi midi. Selon les informations d’Europe 1, les deux hommes étaient en train de fabriquer des explosifs artisanaux. Leur passage à l’acte était donc proche. La DGSI a donc pu les interpeller dans le cadre d’une enquête en flagrance ouverte à Paris pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste.

La menace terroriste toujours d’actualité malgré la Présidentielle

Ce midi, le ministre de l’Intérieur Matthias Fekl a fait un point sur les événements. Il a notamment déclaré que « le risque terroriste est encore plus élevé que jamais ». D’autant plus que la prolongation de l’état d’urgence avait été rendue possible avec la Présidentielle 2017. En effet, afin d’assurer un maximum de sécurité aux électeurs, les autorités ont insisté pour maintenir ce cadre.