fbpx
Actualités
Partager sur

Maltraitance animale: une association dénonce les souffrances infligées aux lapins Angoras

Maltraitance animale: une association dénonce les souffrances infligées aux lapins Angoras
Partager
Partager sur Facebook

Un collectif vient de dévoiler des images horribles sur le traitement réservé aux lapins Angoras dans les élevages. Des images terrifiantes !

Il y a peu, l’association L214 avait dévoilé des vidéos compromettantes des abattoirs français. Ces derniers utilisaient des techniques d’abattages d’une grande violence. Ils avaient été pointés du doigt et sévèrement punis. Cette fois-ci c’est le collectif One Voice qui épingle les actes de cruauté envers les lapins Angoras. Suite a une enquête d’infiltration dans les élevages, ils ont publié une vidéo qui fait scandale. Dans ces images mises en ligne, sont pointés du doigt six élevages par l’association. Ces installations se trouvent en France selon le collectif qui annonce que les images sont dures et d’une violence rare. On y voit les maltraitances infligés aux lapins Angoras des élevages. Ce qui rend encore plus dure la vidéo, c’est que ces animaux sont gardés en vie.

Des images d’une grave violence

Sur les images dévoilées par l’association, on y voit des animaux violentés, attachés et surtout pelés de manière agressive par les éleveurs. Une fois tondus, les lapins Angoras sont remis en cage. A l’inverse des images diffusées par L214 dans les abattoirs, ces animaux n’ont pas vocation à être tué. Ils sont même souvent gardé en vie afin de les tondre trois fois par an pour récupérer leur fourrure. La présidente du collectif One Voice, Muriel Arnal, a été contacté par nos confrères de LCI. Celle-ci assure qu’elle ne divulguera pas les noms des éleveurs piégés dans les vidéos. Les images ont été tournées en caméra cachée dans le but de remettre en question toute la filière selon la présidente du collectif.

Stopper les élevages de lapins Angoras

« Nous avons tourné dans des ateliers amateurs comme chez des professionnels et à chaque fois, la souffrance des lapins est la même », explique la Muriel Arnal à LCI. Celle-ci assure d’ailleurs ne pas crucifier les éleveurs sur la place publique, ajoutant que « nous n’en voulons pas aux éleveurs ». L’objectif du collectif est avant tout de soulever le problème et de trouver une solution à l’élevage de lapins Angoras: « nous sommes prêts à les aider dans leur reconversion. D’ailleurs, nous demandons à Stéphane Le Foll d’interdire le commerce de la laine des lapins angoras ». Celle-ci déclare d’ailleurs que la responsabilité de tels actes revient généralement au consommateur.

One Voice – Enquête : l’exploitation des lapins angoras from One Voice on Vimeo.