Actualités
Partager sur

Lyon: un prêtre démis de ses fonctions car il souhaite se marier

Un prêtre de la ville de Lyon a été démis de ses fonctions car il souhaitait se marier. Une décision qui n'a pas forcément plus à l'Eglise.
Partager
Partager sur Facebook

Un prêtre de la ville de Lyon a été démis de ses fonctions car il souhaitait se marier. Une décision qui n'a pas forcément plus à l'Eglise.

Ce n’est pas commun. Mais avec le père Gréa, rien n’est habituel. Le curé de l’église Sainte Blandine à Lyon s’est fait connaître pour ses idées novatrices. Surtout dans une église ou la tradition ne change pas. C’était d’ailleurs le mot d’ordre du père Gréa : moderniser l’église. Avec une équipe de communication, il avait entrepris un changement radical. Notamment en décembre 2015 où il avait posé en tenue de curé avec un sabre à la main pour la sorite de Star Wars.

Mais cette fois, il a peut-être était un peu loin. En effet, dans une lettre à ses paroissiens, il a expliqué avoir rencontré une femme et désirait donc se marier. La lettre a fait du bruit. Mis en ligne sur le site de la paroisse et lue par le vicaire général Patrick Rollin lors d’une messe à Lyon, cette lettre expliquait tout en détail.

Une relation qui ne passe pas auprès de l’Eglise

« Il y a quelque temps, j’ai commencé à construire une relation avec une femme avec laquelle je pense que Dieu m’appelle à vivre. Je découvre une joie insoupçonnée qui me semble dans la continuité de ce que j’ai vécu jusque-là en me donnant corps et âme à votre service », a écrit le père Gréa. Curé depuis près de six ans à la paroisse Lyon-Centre Sainte Blandine, ce dernier bouge les codes de la hiérarchie ecclésiastique. La question du mariage des prêtres fait débat depuis des années mais ne bouge pas.

Mais cela n’a visiblement pas été du goût du Cardinal Barbarin. Ce dernier l’a rapidement démis de ses fonctions. Surtout que la lettre précisait que le père Gréa émettait « l’idée d’un dialogue avec le pape ». « Cette rencontre en tête à tête a pu avoir lieu », explique le père Gréa. Ajoutant qu’« il m’a écouté avec bienveillance et a honoré ma démarche d’intégrité. Puis le pape et Mgr Barbarin ont échangé et notre évêque m’a demandé de prendre, dès à présent, un temps de discernement et de recul ».

Le curé de la paroisse de Lyon était une rock-star

Devenu depuis sa nomination une star chez les curés, il avait déjà bougé les codes de l’Eglise. Il avait notamment mis en place des messes avec un groupe de pop-rock, baptisé « Glorious ». Le groupe avait notamment été reçu par le Benoît XVI et le pape François. Dans sa lettre, le père fait part de sa tristesse. « C’est une tristesse pour moi de ne pas pouvoir terminer l’année avec vous et j’imagine que vous la partagez »,écrit-il. Malgré tout, il restera probablement dans l’esprit de ses fidèles.