Actualités
Partager sur

Yvelines: les loups pourraient arriver en région parisienne

Yvelines: les loups pourraient arriver en région parisienne
Partage
Partager sur Facebook

Un loup dans la ville, c’est possible. En tout cas c’est ce que pense l’association Observatoire des loups qui recense l’activité de cette espèce.

D’après certaines observations faites en Ile-de-France, les loups seraient arrivés en région parisienne. Ou en tout cas, un loup.

En effet l’Observatoire des loups a recensé l’apparition à plusieurs reprises en Ile-de-France d’un loup gris. Selon le directeur de cette association le loup aurait été aperçu entre les Yvelines et l’Essonne au cours des dernières semaines. Il se déplacerait de 20 à 60 km chaque jour à en croire Jean-Luc Valérie, interrogé par Le Parisien.

Des loups aperçus dans les forêts yvelinoises

Président de l’Observatoire des loups il est persuadé que ces canidés sauvages pourraient rapidement élire domicile en région parisienne. Pour le moment seul ce loup gris a été aperçu, notamment aux alentours de Rambouillet, d’Auffargis et de Cernay-la-Ville, des villes principalement entourées de forêts.

Mais Jean-Luc Valérie insiste. Il prévoit un établissement de l’espèce en Ile-de-France d’ici à 18 mois. Le loup solitaire serait venu de l’Yonne, et il n’est pas le seul à se déplacer.

D’après la carte du site de l’Observatoire des loups, un spécimen a également été aperçu dans la Marne et se dirige vers le Val-d’Oise. Un autre pourrait également faire son nid dans les Hauts-de-Seine. Preuve s’il en est pour Jean-Luc Valérie que le loup s’est adapté aux zones urbaines, qu’il n’en a plus peur.

Il faudra le confirmer

Cependant les autorités officielles veulent se montrer prudentes. Même si l’Observatoire des loups est composé de spécialistes (des géographes et des biologistes) elles réclament des preuves.

Olivier Guder de l’Association nationale pour la conservation de l’ours, du loup et du lynx ne se contente pas de témoignages. D’après lui les preuves visuelles ne sont pas suffisantes car il existe des espèces de chiens qui ressemblent beaucoup aux loups.

Il demande donc que des tests ADN soient effectués pour confirmer la présence de loups en Ile-de-France. Et c’est l’Office National de la chasse et de la faune qui a réagi le premier. Lui aussi veut se montrer prudent quant à cette annonce surprise de loups dans les forêts franciliennes.

D’après Le Point des gardes forestiers ont été envoyés sur le terrain pour récupérer des déjections et des poils de canidés. Les tests permettront d’officialiser ou de nier la présence de loups en Ile-de-France.