Actualités
Partager sur

Lorient: Un apprenti pâtissier mettait du cannabis dans des gâteaux

Lorient: Un apprenti pâtissier mettait du cannabis dans des gâteaux
Partage
Partager sur Facebook

A Lorient, un apprenti pâtissier de 19 ans a été arrêté pour avoir truffé des gâteaux avec du cannabis.

A Lorient, un jeune de 19 ans apprenti pâtissier, ne pensait pas se faire prendre si rapidement. Et pourtant, un banal contrôle de policiers a fait tomber son petit trafic de gâteaux au cannabis.

Le gâteau au cannabis vendu 5 euros l’unité

A Lorient, un jeune pâtissier âgé de 19 ans a été interpellé par la police pour avoir confectionné des gâteaux qu’il truffait de cannabis qu’il a vendu à un adolescent de 16 ans. C’est en contrôlant ce dernier que les policiers sont remontés jusqu’au pâtissier, qui avait vendu une vingtaine de space cake à l’adolescent. Il en aurait fait une vingtaine puis les aurait revendu à un adolescent de 16 ans, vivant à Ploërmel, pour la somme de 5 euros l’unité.

La découverte a été faite mardi midi lors d’un contrôle d’identité dans le centre-ville de Lorient, boulevard Blum. Le jeune garçon de 16 ans a été contrôlé parce qu’il portait un sac à dos affichant un logo de feuille de cannabis. A l’intérieur, les policiers ont trouvé cinq gâteaux sous film alimentaire à la couleur « suspecte ». Et pour cause…

 Garde à vue

Le Quévenois, chargé de revendre à la sortie des lycées, a été placé en garde à vue. Il a expliqué se fournir auprès d’un jeune de Plœmeur, pâtissier en formation. Il a reconnu avoir acheté 20 gâteaux et en avoir vendu 15. Lors de la perquisitions chez l’apprenti pâtissier de 19 ans, les policiers ont découvert dans sa chambre 65€ en liquide, des sachets de conditionnement et un plant de cannabis.

Le jeune pâtissier a été interpellé mardi, à 18h30, à la gare routière. Il fera l’objet d’une composition pénale (procédure qui permet au procureur de la République de proposer une ou plusieurs mesures alternatives aux poursuites) le 13 novembre prochain. Le mineur est, lui, convoqué le 18 novembre devant le délégué du procureur.