fbpx
Actualités
Partager sur

Lille: quatre suspects responsables d’un accident qui a blessé une mère de famille refusent de se dénoncer

Lille: quatre suspects responsables d’un accident qui a blessé une mère de famille refusent de se dénoncer

Une mère de famille a été grièvement blessée dans un accident de voiture. Si les quatre suspects étaient bourrés au moment des faits, aucun d'entre eux ne veut dénoncer le coupable.

La solidarité peut parfois être inhumaine. Quatre personnes ont été arrêté samedi, peu après avoir provoqué un accident qui a blessé grièvement une mère de famille lilloise sur un trottoir du quartier de Bois-Blanc selon les informations de la Voix du Nord. Immédiatement placés en garde à vue, les quatre personnes ont même dû subir un prolongement de leur garde à vue. S’il est avéré qu’ils sont bien responsables de l’accident survenu dans la journée, aucun des quatre ne souhaitent dénoncer la personne au volant au moment des faits rapporte le quotidien local la Voix du Nord. Une situation compliquée car le seul responsable aux yeux de la loi serait celui qui, lors de l’accident, tenait le volant.

La mère de famille coincée entre la voiture et une palissade

L’accident s’est produit alors qu’un des quatre individus arrêtés a pris le volant de sa Volkswagen en état d’ivresse. Une passante s’est alors faite renverser vers 10h du matin dans la rue du Pont-à-Fourchon dans le quartier des Bois-blancs. Celle-ci venait de déposer ses enfants à l’école. C’est alors que la voiture folle a raté le carrefour et l’a fauchée sur le trottoir. Coinçant la mère de famille contre une palissade, les quatre individus ont ensuite pris la fuite. Heureusement, la mère de famille s’en est sortie, mais le bilan est lourd. Son mari a expliqué au journal La Voix du Nord qu’elle resterait trois mois à l’hôpital après son opération des jambes et du bassin.

Aucun des suspects ne se dénoncent

Du côté des suspects, aucun ne se dénoncent. Seule une des femmes s’est désignée comme étant la conductrice en tort. Mais ses aveux ont vite été rétractés par l’intéressé. D’ailleurs, les déclarations étaient peu crédibles selon les enquêteurs, le siège de la voiture n’étant pas à la bonne taille. C’est justement avec ces indications que les enquêteurs soupçonnent fortement un des deux garçons. Ceux-ci semblent se dénoncer mutuellement, mais aucun ne veut prendre la responsabilité, étant des récidivistes. Les quatre jeune gens sont âgés de 19 à 22 ans et sont originaires de Lille et Roubaix.