Actualités
Partager sur

L’aéroport de Strasbourg complètement bloqué à cause d’un chevreuil !

Partage
Partager sur Facebook

Une énorme pagaille a été semée à l’aéroport d’Entzheim à Strasbourg. L’aéroport a dû être bloqué pendant toute une matinée à cause d’un chevreuil !

Ce dimanche matin, une intrusion a complètement paralysé l’aéroport d’Entzheim près de Strasbourg. Les pistes ont dû être fermées en urgence pendant plusieurs heures à cause d’un chevreuil ! Le ruminant a réussi à lui seul à mettre une sacrée pagaille !

Un chevreuil bloque un aéroport à Strasbourg pendant plusieurs heures !

Coup dur pour l’aéroport d’Entzheim. Situé près de Strasbourg, un évènement a chamboulé tout le trafic ce dimanche matin provoquant pas mal de bazar ! L’intrusion d’un ruminant sur les pistes de décollage et d’atterrissage a provoqué le chaos général. La situation aussi insolite que burlesque, a obligé la fermeture de plusieurs pistes en urgence et ce, pendant plusieurs heures. En effet, le présence dérangeante n’avait rien à voir avec un individu suspect, il s’agissait en fait d’un chevreuil ! Oui vous avez bien lu, cet animal venu des bois environnants a réussi à lui seul à semer une énorme pagaille dans la gestions du trafic. Jusqu’à 12h40, l’aéroport a dû reporter tous les départs initialement prévus. Un vol en direction de Figari et un autre vers Londres ont carrément été annulés

Pour les arrivées, il y’a eu le même problème. La majorité des avions censés se poser sur les pistes ont eu pour consigne de se détourner vers d’autres destinations. Les passagers ont dû alors atterrir à Mulhouse ou encore à Baden-Baden en Allemagne. Finalement, le premier appareil autorisé à se poser sans problème était un avion en provenance de Rennes, peu après 13h. Mais comment un simple chevreuil a réussi à mettre autant de désordre ? Les gendarmes, louvetier et personnels de l’aéroport ont dû aussi se poser la question.

Un sacré désordre malgré les moyens déployés pour faire partir l’animal

La première raison c’est que ce genre d’intrusion restent d’habitude assez rares. En temps normal, les animaux sauvages ne s’aventurent pas près des pistes, a cause du bruit. Mais alors que l’aéroport avait mobilisé toute son équipe pour tenter de faire fuir le chevreuil. Car évidemment, la présence d’un animal sur les pistes peut occasionner certains dangers lors des décollages et atterrissages. Et cette fois ci, aucune technique n’a convaincu le chevreuil de s’en aller. Un hélicoptère de la Sécurité civile a carrément tenté de voler en rase-motte pour faire effet de dissuasion. Mais rien, l’animal n’avait pas envie de bouger. Même avec la présence des gendarmes, qui avaient des armes dépourvues de lunettes de visées longue distance. Un louvetier appelé en aussi renfort en milieu de matinée, n’a pas non plus réussi à effrayer l’animal.

Une situation cocasse qui nous fait bien sourire. Le chevreuil pas du tout effrayé, a tout de même finis par décider de lui même, de rejoindre sa forêt. Seulement, cette anecdote n’a pas beaucoup fait rire les dirigeants de l’aéroport de Strasbourg qui voient déjà la facture s’élever. En effet, le coût financier de la fermeture temporaire des piste pourrait avoir de lourdes conséquences. Car selon la loi, l’aéroport détient toute la responsabilité des reports et déroutes. Il va donc falloir indemniser les clients !