fbpx
Actualités
Partager sur

Lacrim: le rappeur en cavale depuis huit mois s’est rendu aux autorités

Lacrim: le rappeur en cavale depuis huit mois s’est rendu aux autorités

Le rappeur Lacrim s'est rendu aux autorités après huit mois de cavale. Il a annoncé que cette fuite était un coup de tête pris suite à sa condamnation.

Huit mois, la cavale du rappeur Lacrim a duré huit mois. Mais ce lundi 9 novembre, il s’est rendu à la police, après avoir été condamné à trois ans de prison ferme. Tout a commencé lorsque Lacrim, de son vrai nom Karim Zenoud, a annoncé au commissariat de L’Haÿ-les-Roses qu’il mettait fin à sa cavale le 6 novembre, selon une information du Parisien/Aujourd’hui en France. Comme il l’avait dit au téléphone, l’homme s’est rendu au commissariat en présence de son avocat où il a été interpellé par les enquêteurs. Il a notamment publié sur Facebook un message où il dévoile les raisons de sa cavale et sa volonté de se rendre.

Lacrim ne savait plus quoi faire face à la condamnation

Lacrim avait été condamné en mars dernier par le tribunal de Marseille, sans que celui-ci soit présent à l’audience, à trois ans de prison pour détention d’armes. Le rappeur avait exhibé une arme automatique, Kalachnikov, dans un de ses clips sans autorisation au préalable. Il avait alors déclaré que c’était dans un soucis de réalisme. Lacrim avait emprunté l’arme à un ami qui avait était descendu quelques mois plus tard dans un règlement de comptes. C’est alors que la justice avait émis un mandat d’arrêt le concernant. « Quand j’ai pris trois ans de prison ferme, je n’ai pas réfléchi sur le coup, je suis parti. Je ne savais plus quoi faire. J’étais perdu », a déclaré Lacrim au Parisien/Aujourd’hui en France.

Une cavale pour voir naître sa fille

Déjà, se rendre à la police était présent dans l’esprit de Lacrim depuis plusieurs mois. Dans un communiqué pour la promotion de son nouvel album, RIPRO volume 1, le rappeur avait annoncé : « Je n’ai pas l’habitude de ne pas assumer ». Mais le rappeur a notamment expliqué son geste dans son post Facebook: « je suis rentré en France, j’ai pu passer du temps avec ma famille et mes proches, finaliser mon projet et surtout voir ma fille qui vient de naître et revoir mon fils ». Lacrim s’est rapidement imposé sur la scène du rap « hardcore » avec des textes violents et des instrumentations lourdes proches de ce qui se fait dans le milieu du rap américain.