fbpx
Actualités
Partager sur

Jungle de Calais: le démantèlement a été repoussé

Jungle de Calais: le démantèlement a été repoussé

Le démantèlement de la Jungle de Calais prévu mardi 23 février 2016, a finalement été repoussé

Ce ne sera finalement pas pour maintenant. Le démantèlement du côté sud de la jungle a finalement été repoussé. Cette décision prise par le tribunal administratif de Lille fait suite à la demande de plusieurs associations qui ont réclamé la suspension du démantèlement.

Le démantèlement de la jungle a été repoussé

Le démantèlement de la partie sud de la jungle de Calais, prévu mardi 23 février à 20h n’a finalement été exécuté. La juge arrivée sur place a constaté la situation précaire dans laquelle vivent les migrants et a décidé de reporter le démantèlement de la jungle. « Ce ne sera pas aujourd’hui », a précisé le tribunal administratif de Lille. Cette décision fait suite à la demande de 250 migrants et de dix associations qui ont demandé la suspension du démantèlement. Le recours à la force publique, demandé par la préfecture de Pas-de-Calais ne sera donc pas nécessaire. « Nous respecterons les décisions de justice en tout état de cause. L’objectif reste le même: mettre à l’abri l’ensemble des migrants qui vivent dehors », a précisé la préfecture de Pas-de-Calais au 20 minutes.

Les migrants de Calais toujours dans l’incertitude

Même si les migrants de Calais n’ont toujours pas évacué les lieux, leur sort demeure toujours incertain. « La décision d’évacuer les lieux impact plus de 3500 personnes, et déstabilise toute l’organisation du campement», rapporte un responsable de Médecins sans frontières au Figaro. Pas moins de 3700 migrants vivent actuellement dans la jungle. Pour les résidants de la zone sud, deux solutions leurs sont proposées par la préfecture du Pas-de-Calais. Ils peuvent se diriger vers le Centre d’accueil provisoire de la jungle, ou obtenir des places dans d’autres foyers d’hébergements en France. Pas de possibilités donc pour les migrants de rejoindre l’Angleterre. La situation sur le démantèlement de la jungle devrait être connue mercredi ou jeudi.