Actualités
Partager sur

Les jeunes sont favorables au service national universel !

Les jeunes sont favorables au service national universel grande
Partage
Partager sur Facebook

Selon un sondage, la majorité des jeunes sont favorables à la mise en place du service national universel, qui sera mis en place en juin 2019.

Les jeunes sont favorables au service national universel. Trois quarts des 15-25 ans se disent plutôt « pour » quant à l’instauration du service national universel. Mais seulement 22% déclare savoir vraiment ce qu’il contient. Ce nouveau dispositif sera expérimenté dès 2019.

L’avis des jeunes concernant le service national universel

Les jeunes français auraient-ils envie de connaitre le service militaire ? Apparemment, oui. En tout cas, à première vue. En effet, selon un sondage réalisé par Ipsos. Sur un panel de 1000 jeunes. Âgés de 15 à 25 ans, sur le service national universel (SNU). Selon ces 15-25 ans, c’est clair: la sécurité et la lutte contre le terrorisme constituent une priorité. Aussi, l’engagement de la jeunesse dans un service national, devrait permettre de savoir réagir. En cas de danger quel qu’il soit. Aussi, d’après l’enquête, une majorité des 15-25 ans se réjouissent de pouvoir faire se service.

Milieu 2019, le SNU sera mis en place pour tous les jeunes. Il consistera en un temps obligatoire d’un mois. Et entre autre 6 mois de plus (facultatif). Les quinze premiers jours auront lieu dans un internat. Pendant les vacances scolaires. Ils comprendront des apprentissages sur l’éducation civique. Et l’esprit de défense notamment. Puis quinze autres jours. Eux s’effectueront dans une structure civile. Ou militaire dans les domaines de la défense notamment. Et aussi de la sécurité, de l’aide à la personne. Ou aussi, de l’environnement-développement durable.

Beaucoup de jeunes favorables a ce service

59 % des 15-25 ans affirment avoir déjà entendu parler de ce nouveau dispositif. Et 22 % à déclarer savoir précisément de quoi il s’agit. Et même après explications, ils restent 74% a trouver cela bien. Pour expliquer cet enthousiasme, l’étude évoque «la curiosité, l’intérêt et l’enthousiasme» des jeunes.

Les jeunes ayant répondu au sondage considèrent que. Ceux « issus d’une classe sociale défavorisée« , privés d’emploi. Ou les déscolarisés profiteront le plus du SNU. Mais malgré tout cet optimisme. Beaucoup considèrent que le service national universel sera compliqué a mettre en place. Étonnamment, cela leur «rappelle l’ancien service militaire». Alors qu’ils ne l’on évidemment pas connu.