Actualités
Partager sur

Jean-Pierre Pernaut: une page sur Facebook pour soutenir le journaliste de TF1

Jean-Pierre Pernaut: une page sur Facebook pour soutenir le journaliste de TF1
Partage
Partager sur Facebook

Alors que Jean-Pierre Pernaut crie à la censure, de nombreux fans du journaliste ont ouvert une page pour le défendre sur internet.

Jean-Pierre Pernaut est décidément au coeur de tous les débats dans ce début du mois d’août. Alors que le présentateur vedette du Journal Télévisé du 13h de TF1 avait posté un coup de gueule contre la privatisation de la page Vallauris par le roi d’Arabie Saoudite sur Facebook, son compte avait été censuré. Selon les accusations des internautes, ce serait suite à ce commentaire que la page aurait été bloquée. Si bien que le journaliste a reçu du soutient de la part d’énormément de monde. En effet, une page Facebook  a été créée pour le soutenir face à ce qui est qualifié de censure par la sphère internet.

18000 fans en quelques jours

Et même si plusieurs papiers de la presse, comme les Inrocks, insiste sur le partage de publications complotistes de Jean-Pierre Pernaut, celui-ci peut compter sur un soutien sans faille de ses fans qui, à la surprise générale, sont fortement actifs sur les réseaux sociaux. Nommée simplement et efficacement « Soutien à Jean-Pierre Pernaut », la page a déjà recueilli plus de 18 000 fans depuis sa création, le jeudi 30 juillet 2015. Une page où le journaliste est imaginé en président de la République grâce à un montage photo de l’image officielle de François Hollande. Où encore, un très controversé « Je suis Charlie », transformé en « Je suis Jean-Pierre Pernaut. »

Une page politisée servant juste à passer des coups de gueules ?

Mais cette page est semble t’il, très politisée, comme l’atteste la photo de couverture: une reprise du journal français Valeurs Actuelles, proche d’une ligne éditoriale d’extrême droite. Et en suivant les postes et les commentaires, il est facile de voir que même les interdictions de fumer, de téléphoner au volant ou conduire en tong semblent fortement déranger les administrateurs de la page.