fbpx
Actualités
Partager sur

Immigration: les Français quittent de plus en plus le territoire national

Immigration: les Français quittent de plus en plus le territoire national

C'est un phénomène de société grandissant qui tant à augmenter, les Français quittent de plus en plus la France pour s'installer à l'étranger.

C’est un fait de plus en plus important, de nombreux Français quittent le territoire national. C’est ce que révèle les résultats d’une étude de l’Insee réalisée entre 2006 et 2013 sur les flux migratoires entre la France et les autres pays. Publiée mardi 13 octobre, l’étude révèle qu’« essentiellement [les] étudiants étrangers quittant la France à la fin de leurs études, [les] départs à l’issue d’une période d’emploi de quelques années ou encore [les] retours au pays au moment de la retraite ». Un accroissement dû notamment à la possibilité, de plus en plus grande, de bouger au sein de l’Union Européenne pour des courtes durées. Erasmus en est la preuve, car avec 80% des départs, le panel des 18-29 ans fait parti du plus concerné par ce phénomène.

197 000 Français partent, 7 000 reviennent

« L’augmentation récente des sorties de personnes nées en France vient gonfler la présence française à l’étranger : en 2013, un peu moins de 3 millions et demi de personnes nées en France vivraient à l’étranger », explique l’Insee dans son enquête qui considère que simplement sur l’année 2013, 197 000 personnes ont quitté la France pour s’installer à l’étranger. « Sur la période, le nombre de leurs départs a progressé de 5,2% par an en moyenne », ajoute l’Insee. Un phénomène sur le long terme, car seulement 7 000 Français partis à l’étranger reviennent ensuite sur le territoire national.

La population française en constante augmentation

Selon les chiffres de l’Insee, la population française serait cependant en augmentation. On chiffre à 500 000 personnes de plus chaque année. Au total, la France accueille 65,8 millions d’habitants dont 4,2 millions étaient des étrangers en 2014. Une augmentation importante de 6,4% par rapport aux résultats obtenus en 2006. Les immigrés, pour leur part, représenteraient au total 8,9% de la population. Leur nombre est d’ailleurs en augmentation de 0,8 point entre 2006 et 2014.