Actualités
Partager sur

Au Havre, un garçon de 10 ans conduit une voiture et emmène son petit frère !

Au Havre, un garçon de 10 ans conduit une voiture et emmène son petit frère !
Partage
Partager sur Facebook

Au Havre, les policiers ont intercepté une voiture conduite par Eddy, un enfant de dix ans ! Sur le siège arrière se trouvait son petit frère de cinq ans.

Au Havre (Seine-Maritime), c’est une scène hallucinante qu’a repéré un riverain du quartier Caucriauville. Dimanche, vers quatre heures du matin, il a en effet aperçu un enfant de dix ans au volant d’une Fiat Punto. Il prévient alors la police, qui découvrent, médusés, son petit frère de cinq ans sur le siège arrière.

Le conducteur de la Fiat se prénomme Eddy, dix ans !

Selon le commissaire Portron du Havre, « le riverain a été attiré par le surrégime du moteur » et l’apparence juvénile du conducteur. Le policier, interrogé par RTL, ajoute que l’enfant avait dû seulement « passer la première ». C’est après avoir croisé ce tout jeune conducteur que l’homme a alerté la police, qui est arrivée rapidement sur les lieux. Les fonctionnaires ont interpellé le véhicule qui se trouvait à l’arrêt et ont eu la surprise de constater que le conducteur s’appellait Eddy, 10 ans ! Mais les forces de l’ordre n’étaient pas encore au bout de leur surprise quand ils ont repérés un autre enfant, le petit frère d’Eddy, âgé de cinq ans, sur le siège arrière.

Le baby-sitter s’était endormi dans l’appartement, au Havre

Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, la mère des deux garçonnets était partie à une soirée après les avoir confiés à la garde d’un de ses amis, âgé de 38 ans. Les enfants ont profité que ce dernier « se soit assoupi », selon le commissaire, pour se faire la malle. Ils ont pris les clés de la voiture de leur mère et sont descendus au pied de leur immeuble, là où été garée la Fiat. Mais leur escapade n’aura, fort heureusement, était très brève.Au bout de 500 mètres environ, ils ont été interceptés par les policiers.

Leur mère, âgée de 37 ans, s’est présentée dimanche matin au commissariat. Elle devait être entendue dans l’après-midi par les policiers, ainsi que le baby-sitter. C’est maintenant au parquet de décider « si le défaut de surveillance est répréhensible », commente le commissaire Portron. Les deux enfants ont été conduits au Centre hospitalier de la ville pour un contrôle médical.