fbpx
Actualités
Partager sur

Hauts-de-France: un garçon de 5 ans mort pour un pipi au lit ?

Hauts-de-France: un garçon de 5 ans mort pour un pipi au lit ?

Un jeune garçonnet de 5 ans résidant dans les Hauts-de-France a été retrouvé mort. Il serait décédé des suites d'une punition après un pipi au lit.

C’est un drame qui secoue la petite ville d’Aire-sur-la-Lys dans les Hauts-de-France. En effet, un petit garçon de cinq ans est décédé dans la nuit de dimanche à lundi. Les parents du jeune garçon ont été placés en garde vue par les forces de l’ordre. Patrick Leleu, procureur de la République de Saint-Omer, a déclaré à l’AFP qu’« un enfant de cinq ans est décédé dans des conditions suspectes. Quant aux explications qui ont été données, avec un motif médical non établi à cette heure ».

Un drame dans cette commune des Hauts-de-France

Selon les secours, il a été retrouvé dans une rue à proximité du centre-ville de cette commune des Hauts-de-France vers 2h45. Au moment de l’intervention des pompiers, les garçonnet était en arrêt cardio-respiratoire. Le procureur a précisé à France 3 Nord que « les conditions suspectes de ce décès nous ont amenées à faire placer les parents en garde à vue, en tout début de matinée. Sur une suspicion de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Selon le procureur de la République, « il y a suffisamment d’éléments pour placer les parents en garde à vue. Notamment par rapport aux premières explications et à l’arrivée sur les lieux ». Selon les gendarmes du Pas-de-Calais dans les Hauts-de-France, le jeune garçon a été retrouvé proche d’un canal. Un cabanon se situait à 200 mètres du corps de l’enfant. Il appartiendrait au beau-père de celui-ci.

Les parents du jeunes garçon inconnus des service de la ville et de la police

Le beau-père du garçonnet est un individu d’une trentaine d’année, sans profession. Il n’est pas connu des services de police. La mère de l’enfant vit au coeur de cette ville des Hauts-de-France. Les deux parents « n’étaient pas connus des services sociaux de la commune, et nous sommes en train de vérifier ce qu’il en est du côté des services du département », explique les gendarmes à France 3 Région.

C’est le couple qui a appelé les secours. Face aux enquêteurs, il a affirmé que l’enfant avait fait pipi au lit et qu’il l’avait puni. D’où les explications de sa présence hors de la maison pour une heure aussi tardive. Le jeune garçon ne porte aucune trace de coups mais une examination du corps va tout de même être effectuée. La source de la gendarmerie explique que « l’enquête doit déterminer si l’enfant est mort de froid, si c’est la conséquence d’une chute, un cas de maltraitance… ».

Les parents lors des faits ont contacté les pompiers. Ce sont ces derniers qui ont ensuite contacté les gendarmes.