Actualités
Partager sur

Halloween: un internaute lance un « appel à la purge » sur les réseaux !

un jeune homme lance un appel a la purge sur les réseaux grande
Partage
Partager sur Facebook

Un jeune homme de 19 ans originaire de Grenoble lance un appel à la purge sur les réseaux sociaux. Christophe Castaner assure qu'il sera poursuivit.

Ce samedi, un internaute à envoyé des messages plutôt étranges sur les réseaux sociaux. Il a en effet, lancé un appel afin de mener une purge, notamment contre les forces de l’ordre.

Un canular de mauvais goût

Samedi, un jeune homme a lancé sur les réseaux sociaux un « appel à la purge« . Des messages qui ont vite fait le tour du web. Aussi, les autorités ont dû réagir rapidement. Christophe Castaner, nouveau Ministre de l’intérieur et le directeur départemental de la sécurité publique de l’Essonne ont alors porté plainte pour « provocation à la violence ». Une petite blague que le jeune homme aurait mieux fait de ne pas tenter.

Voici les règles établies par le jeune homme lui même : « s’habiller en noir, constituer une équipe, brûler de ce que l’on peut, attaquer les forces de l’ordre ». Ces règles laissent penser que la nuit d’Halloween dans la ville de Corbeil-Essonne aurait des airs d’American Nightmare.

Le jeune homme; auteur de la « blague », identifié

Ces appels à la purge ont alors fait un grand tour. Propagés dans l’Oise, à Grenoble, dans le Val de Marne ou encore dans l’Isère. Une mauvaise blague qui rappelait forcément le film American Nightmare, sorti en 2013. Dans ce film, chaque année, pendant une nuit entière, tous les crimes sont légalisés.

L’auteur de cette blague vient de Grenoble et a 19 ans. Aussi, il a choisi de se rendre lui-même au commissariat avant d’y rester, placé en garde à vue. L’appel à la purge avait commencé son chemin depuis son compte Snapchat. Le jeune homme a par la suite posté une vidéo sur son compte Twitter afin d’informer tout le monde que cette mauvaise blague ne devait pas s’exécuter.

Une vidéo à laquelle Christophe Castaner n’a pas manqué de répondre, en écrivant: « Appeler à la « purge » contre nos policiers, c’est appeler au meurtre. Et cela, je ne l’accepterai jamais. Une plainte a été déposée à mon initiative pour que ces comportements fassent l’objet de poursuites judiciaires. »