Actualités
Partager sur

Greenpeace fait de terribles révélations sur la marque de biscuits Oréo !

Partage
Partager sur Facebook

Dans sa dernière campagne, Greenpeace pointe du doigt le mauvais comportement de Mondelez, le groupe propriétaire de la marque de biscuits Oréo.

Tout le monde en raffole. Ces biscuits Oréo, fourrés à la crème noirs et blancs, nous ont séduit. Et continuent encore à nous séduire… Enfin, jusqu’à aujourd’hui. Oui, Greenpeace pousse son coup de gueule. L’organisation accuse ainsi Mondelez, le groupe propriétaire de la marque de biscuits, de ne pas penser à notre planète. Les produits que l’entreprise utilise à la fabrication ne sont donc pas responsables… Allez-vous toujours aimer ces petites douceurs après avoir lu cela ?

MCE vous en dit plus !

Greenpeace dénonce le comportement irresponsable de Mondelez, l’entreprise propriétaire d’Oreo !

La dernière campagne de Greenpeace a donc fait son apparition ce mardi 13 Novembre. Elle se nomme « OreoDeforestation », ce qui annonce d’emblée la couleur. L’organisation a ainsi décidé de pointer du doigt les célèbres biscuits Oréo. En révélant les secrets de fabrication utilisés par le groupe Mondelez… Âmes sensibles s’abstenir.

Ainsi, Greenpeace affirme que les biscuits Oréo seraient responsables de la disparitions de 25 000 hectares de forêt tropicale indonésienne. La cause ? L’utilisation excessive de l’huile de palme… L’organisation a donc décidé de se révolter. « On a choisi de mettre le focus sur Mondelez, qui est l’un des plus gros acheteurs d’huile de palme au monde et l’entreprise américaine qui fabrique les biscuits Oreo », a expliqué Cécile Leuba, chargé de campagne forêt à Greenpeace France. Dans une interview donnée à France Info.

La marque ne tient pas sa promesse…

À savoir que Mondelez avait d’ores et déjà annoncé qu’il s’engagerait à utiliser de l’huile de palme durable, d’ici 2020. Cecile Leuba n’y croit absolument pas. « Force est de constater qu’on est à un an de l’échéance, et que Mondelez est lié à des producteurs responsables de déforestation, en Indonésie et en Malaisie. On avait pris 25 producteurs qu’on sait responsables de déforestation en Asie du Sud-Est, et Mondelez est lié à 22 d’entre eux », a-t-elle ainsi déclaré.

Le 17 et 18 Novembre, les membres de Greenpeace se livreront donc à des manifestations, dans 25 villes françaises. Leur but ? Toucher les français, et plus particulièrement les adeptes d’Oréo, en mettant en avant les désastres causés par la production de ces biscuits…