fbpx
Actualités
Partager sur

Sexisme: le gouvernement lutte contre les violences faites aux femmes

sexisme-le-gouvernement-renforce-la-lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes-grande
Partager
Partager sur Facebook

Le gouvernement renforce la lutte contre les violences faites aux femmes. Il dévoile un nouveau plan de prévention ce mercredi en conseil des ministres.

Près de 223 000 femmes sont victimes de violences conjugales chaque année en France. 84 000 sont victimes de viols ou de tentative de viols. Pour lutter contre les violences faites aux femmes, le gouvernement lance un nouveau plan de prévention.

Les femmes protégées des violences par le gouvernement

Ce vendredi est la journée internationale des violences faites aux femmes. En préparation de cette journée, le gouvernement est prêt à dévoiler un nouveau plan pour mieux protéger les femmes.

Mercredi au conseil des ministres, Laurence Rossignol va dévoiler un nouveau plan de lutte contre les violences faites aux femmes. Celui de Najat Vallaud-Belkacem en 2013 s’élevait à 66 millions d’euros. Laurence Rossignol dévoile donc un plan de deux ans qui pourrait coûter entre 125 et 140 millions d’euros.

Doubler le budget pour mieux lutter contre les violences faites aux femmes c’est donc l’objectif du gouvernement. En France chaque année 223 000 femmes sont victimes de violences conjugales, 84 000 victimes de viols ou de tentatives de viols. Et seules 12,5% d’entre elles portent plaintes.

Ce que le plan de prévention prévoit

En 2015, 122 femmes sont mortes des coups de leurs conjoints. C’est environ une femme tous les trois jours. Pour éviter ce genre de drame familial, Laurence Rossignol veut renforcer la prévention et l’accompagnement des femmes.

Elle appuie sa démarche sur les succès des plans précédents qui ont permis de mieux connaître les situations et de plus souvent les dénoncer. Aussi la ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des Femmes veut renforcer l’action publique et enrayer les comportements sexistes.

Cela passe d’abord par le renforcement de la ligne d’appel d’urgence, le 3919. L’opération Téléphone Grand Danger va également être amélioré pour être étendu à tout le territoire français. Il s’agit d’un téléphone portable avec un bouton pré-programmer pour avertir les autorités immédiatement.

Alerter également les plus jeunes

Des places d’hébergement d’urgence vont également être créées dans les centres. Plus 2000 places supplémentaires d’ici 2019 pour accueillir essentiellement les victimes les plus fragiles, c’est-à-dire les plus jeunes. 100 places seront ainsi exclusivement réservées aux 18-25 ans.

Ces centres devraient également accueillir les parents violents et leurs enfants afin d’être accompagnés. Au total entre 2014 et 2016 1 550 places ont été créées, c’est 94% de l’objectif global fixé par le gouvernement pour 2017.

Enfin en préparation de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le gouvernement met en place une campagne de prévention. Destinée essentiellement aux plus jeunes, cette campagne sera diffusée sur les réseaux sociaux. A partir du 23 novembre et jusqu’au 25 novembre plusieurs gifs édités par le gouvernement seront diffusés.