fbpx
Actualités
Partager sur

Elle frappe son mari à coups de nunchakus car il refuse de coucher avec elle !

Elle frappe son mari à coups de nunchakus car il refuse de coucher avec elle !

Un refus d'obtempérer face à une partie de jambes en l'air peut aller très loin ! Le mari de cette américaine le sait désormais bien...

Notre moitié qui nous délaisse pour la télé, c’est sûr que c’est très frustrant. Mais pas de quoi en faire un carnage… Si? Charlotte Observer rapporte une violente scène de ménage, où on peut entre autres noter l’usage de nunchakus.

Un mari trop intéressé par la télé…

Faire un carnage, c’est précisément ce qu’a par la suite fait Sondra, une américaine de la Caroline du Sud.
Son mari ne voulait pas décaler de devant le poste de télé. La femme, elle, attendait dans la chambre pour accomplir son devoir conjugal, mais son époux ne semblait pas partant !
Sondra réitéra plusieurs fois la demande, de façon de plus en plus insistante. Devant le refus s’éternisant de son chéri, elle a finalement atteint son seuil de patience maximum, et complètement perdu les pédales !
Et quand Sondra s’emporte, on dirait qu’elle ne rigole pas. Elle n’y a pas mis que les mains…

La violente réaction de la femme frustrée

La demoiselle était en fait sous anxiolytiques, ce qui aurait décuplé sa colère.
Et elle n’y est pas allée avec le dos de la cuillère ! Elle a commencé par jeter à sa figures tous les objets qui lui passaient sous la main, et en tombant sur une paire de nunchakus, arme japonaise composée de deux bâtons reliés par une chaîne, elle a eu la mauvaise idée d’en faire usage sur lui. Déchainée, elle l’a violemment battu.
Les voisins effrayés par le bruit ont appelé la police immédiatement. Ces derniers en entrant chez le couple on découvert l’appartement complètement retourné et le mari en sang.
Encore toute chamboulée, Sondra n’a pas trop su quoi leur répondre. Elle a bégayé qu’elle ne savait pas comment son mari pouvait être dans cet état.

Les policiers l’ont conduit au commissariat et elle sera prochainement jugée pour violence domestique aggravée.

Quand au mari, il a été hospitalisé.

Messieurs, voilà où peut mener une partie de foot trop passionnante…