fbpx
Actualités
Partager sur

France: la police fait une importante saisie de défenses d’éléphants sur le territoire

France: la police fait une importante saisie de défenses d’éléphants sur le territoire

Les douaniers français ont réalisé la plus importante saisie de défenses d'éléphants de ces 10 dernières années.

C’est la saisie la plus importante de ces 10 dernières années. En moins d’une semaine, plus de 350 kilos de défenses d’éléphants ont été saisis par les douanes françaises. Le service des douanes judiciaire (SNDJ) présentait ce mercredi 8 juin à Ivry-sur-Seine le résultat de deux saisies rapprochées. Des dizaines de défenses d’éléphants victimes du braconnage ont ainsi été alignées sur une longue nappe. « Nous avons affaire à des réseaux organisés qui font disparaître progressivement les éléphants d’Afrique », dénonce Hélène Crocquevieille, directrice générale des douanes, lors d’un point-presse.

212 kilos d’ivoire saisis dans un commerce

L’affaire avait commencé en septembre 2015 alors que des douaniers découvraient quatre défenses d’éléphants lors d’un banal contrôle routier à Poitiers. L’enquête confiée à l’unité de Nantes a permis de remonter à la tête du réseau le 25 mai : un homme d’une cinquantaine d’années d’origine franco-vietnamienne. « On a saisi 212 kg d’ivoire soigneusement dissimulé sous des palettes en bois le 25 mai. Le chef d’entreprise faisait du commerce à travers sa société d’import-export et d’antiquités », explique chef de l’unité des douanes de Nantes, Brice Gutermann. L’homme « qui avait une activité annexe de vente d’antiquités » est actuellement en détention provisoire à Rennes.

26 défenses d’éléphants dissimulés dans des bagages

Cinq jours plus tard, les douaniers de Roissy ont intercepté à leur tour un voyageur en transit entre l’Angola et le Vietnam. « Chemin classique, ils vont en Chine où l’ivoire est un signe de richesse et passent par le Vietnam pour ne pas être repérés », rapporte Emmanuel Bizeray, responsable de la brigade du Terminal 2. Les 6 bagages du voyageur contenaient 26 défenses d’éléphants découpées et recouvertes de mousse soit 43 kg. L’homme jugé en comparution immédiate à Bobigny a été condamné à dix-huit mois de prison ferme et 140 000 € d’amende. « Une sanction lourde pour lutter contre ce réseau criminel organisé », explique Hélène Crocquevieille, directrice générale des douanes. Ces saisis interviennent quelques jours après le déplacement officiel de Ségolène Royal dans lequel elle rappelait sa volonté de stopper le trafic d’ivoire.