fbpx
Actualités
Partager sur

Une femme attaque à la hache des gens après son date raté Tinder !

Partager
Partager sur Facebook

Une jeune femme a complètement dijonctée après un mauvais date Tinder. En effet elle a tenté de tuer des gens avec une hache à Sidney !

L’histoire semble totalement folle. Evie Amati, une jeune femme de 26 ans a totalement pété un cable après avoir raté un rendez-vous Tinder. Elle a donc décidé de se rendre dans un magasin, hâche en main, pour tuer le gens qu’elle verrait. Elle a attaqué un homme et une femme et leur a donné plusieurs coups de hache. Tout a été filmée par une caméra de surveillance aux abords d’un magasin à Sydney. Aucune victime n’est heureusement à déplorer. MCE vous en dit plus.

Une jeune femme agresse des gens avec une hache

On peut dire que cette histoire n’arrive pas tous les jours. Evie Amati, 26 ans a passé un très mauvais rendez-vous Tinder. Et de ce fait elle a totalement vrillé et a décidé d’agresser des gens. Elle voulait donc se prendre près d’un magasin pour « couper la tête de quelqu’un ». Apparemment cette jeune transgenre avait de nombreux soucis et le date raté n’a pas arrangé les choses. Juste avant l’attaque elle a rencontré Mickila Jahnsen sur Tinder. Les deux femmes sortaient avec des amie à la jeune femme. Les jeunes femmes étaient apparemment sous l’emprise de la drogue. Mickila a alors fait comprendre à Evie qu’elle souhaitait en rester là. De là, elle a reçu un message virulent. « Un jour, je vais tuer beaucoup de gens et ça sera de ta faute », écrit la jeune femme transgenre.

Seulement quelques minutes après la jeune femme très perturbée a décidé d’attaquer deux personnes aux abords d’une supérette. Elle a alors donné des coups de hache à deux personnes. L’homme, Benjamin Rimmer a été touché à la tête. Une autre femme a reçu un coup de hache dans l’épaule.

La jeune femme condamnée à de la prison

Heureusement aucun des deux n’a succombé à ses blessures. Lors du procès les avocats d’Evie ont expliqué qu’elles entendaient des voix. Des traces de MDMA, de cannabis et d’antidépresseurs étaient présents dans son corps. De la vodka ajoutée à sa prise d’hormones ne l’aidait apparemment pas. Elle a expliqué quand elle avait la hache entendu des voix lui demander de« tuer et d’entamer l’arrivée de l’enfer sur terre ».

Le tribunal de Sydney l’a condamnée à 9 ans de prison, dont 4 ans et 6 mois fermes. Mais pour les victimes cela semblant beaucoup trop peu par rapport à la gravité de l’acte. « Elle s’est rendue là pour tuer. C’est de la pure chance si je suis en vie. Elle ne montre aucun remord. Tout est calculé », explique Benjamin qui a lancé une pétition en ligne pour augmenter sa peine.