Actualités
Partager sur

Evry: ivre, il confond sa femme avec sa fille et tente de la violer

Evry: ivre, il confond sa femme avec sa fille et tente de la violer
Partager
Partager sur Facebook

Un homme âgé de 41 ans, dans un état d'ébriété avancé a tenté de violer sa fille âgée de 21 ans après l'avoir confondue avec sa femme.

De nombreuses agressions sexuelles ont été recensées ces derniers mois. MCE vous avait d’ailleurs parlé d’une mère de famille qui s’était réveillée en découvrant son fils âgé de 15 ans, en train de la violer durant son sommeil. Ce dernier était sous traitement pour un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité et a nié l’agression sexuelle. Cette fois, c’est à Evry, en banlieue parisienne qu’un homme âgé de 41 ans a tenté de commettre l’irréparable sur sa fille âgée de 21 ans.

Il confond sa femme avec sa fille et tente de la violer

Les faits remontent en août 2015. Une jeune femme âgée de 21 ans se présente au commissariat d’Evry, en banlieue parisienne. Elle déclare alors que son père, Hervé, lui âgé de 41 ans, a tenté de la violer le matin-même. Les autorités se sont alors rendues au domicile de la famille le foyer Adema. Le quarantenaire vit dans un logement social, dans une chambre de 12m² qu’il partage avec sa fille depuis deux mois.

Arrivée sur les lieux, la police a pu constater l’état d’ébriété avancé du père de famille, avec un taux d’alcoolémie de 1g/litre de sang expiré. L’homme avait bu une grande bouteille de bière ainsi que trois quarts d’une bouteille de rhum. Sa fille, qui avait déjà pu remarquer les accès de violence de son père sous alcool, était alors restée en alerte une bonne partie de la nuit avant de s’endormir vers 6 heures du matin. Sauf qu’à 11 heures, son père a tenté de la violer, après l’avoir confondue avec sa mère.

Récidiviste, il avait tabassé et violé la mère de sa fille

Lors de son procès qui a eu lieu mercredi dernier, Hervé, 41 ans, a déclaré ne pas se souvenir de l’agression sexuelle qu’il a commise sur sa fille. Par ailleurs, dès l’ouverture de l’enquête, les autorités ont pu établir que le quarantenaire avait tabassé et violé la mère de sa fille en 2013. Il a été condamné à 4 ans de prison dont 18 mois avec sursis pour le viol de son ex-compagne et la tentative de viol sur sa fille.

Source : Le Parisien