fbpx
Actualités
Partager sur

Étude: Les enfants ne savent plus tenir de stylo à cause des tablettes !

Étude: Les enfants ne savent plus tenir de stylo à cause des tablettes !
Partager
Partager sur Facebook

Des médecins britanniques ont expliqué que les enfants auraient de plus en plus de mal à tenir un stylo à cause de l’utilisation abusive des tablettes !

Le journal britannique The Guardian a mené une enquête sur l’écriture cursive, menacée par l’arrivée des écrans dans la vie quotidienne des enfants. Et d’après plusieurs pédiatres, les tablettes empêcheraient le bon développement musculaire chez les jeunes. Pire, ces derniers auraient de plus en plus de mal à tenir un stylo correctement. En 2018, une étude a conclu que les petits doigts des enfants ne seraient pas assez musclés pour leur permettre de tenir correctement.

Les tablettes menacent le développement musculaire

C’est un constat alarmant conclu par The Guardian : de nombreux enfants ne savent plus tenir un stylo. La pédiatre Sally Payne a expliqué : « Il est plus facile de donner un iPad à un enfant que de l’encourager à jouer à des jeux de renforcement musculaire. Comme des jeux de construction, du découpage et du collage, voir du tir à la corde. A cause de ça, ils ne développent pas les capacités fondamentales nécessaires pour saisir et tenir un stylo. » Car oui tenir un stylo est une pratique qui requiert de l’apprentissage mais aussi un entrainement musculaire.

Des psychiatres britanniques ont confié que de nombreux enfants tenaient leur stylo en classe avec deux doigts voir avec cinq. Ces derniers ont donc besoin de séances de rééducation musculaire. Mais aussi d’entraînement hebdomadaire afin de renforcer leurs doigts.

Les tablettes trop présentes dans la vie des enfants

Mais les enfants ne sont pas les seuls fautifs. En effet, les parents ont à cœur d’initier les enfants très tôt aux nouvelles technologies. De nombreuses écoles travaillent aussi avec des tablettes. Elles négligent alors la place de l’écriture dans le cursus scolaire. Une fois chez eux, les jeunes n’écrivent plus non plus.

La vice-présidente de la National Handwriting Association, Mellisa Prunty, a expliqué : « le risque est de faire trop de suppositions sur les raisons pour lesquelles un enfant n’est pas capable de rédiger à l’âge attendu, et que l’on n’intervienne pas quand la cause est liée à la technologie. » Mais heureusement, la plupart des écoles ne remplacent pas le stylo par les tablettes et continuent d’apprendre avec les bonnes vieilles méthodes : papier et crayon.

Source : Konbini