fbpx
Actualités
Partager sur

Entreprise: toute une société offre ses jours de RTT à une femme pour soigner son fils

Entreprise: toute une société offre ses jours de RTT à une femme pour soigner son fils

Une mère de famille a reçu 213 jours de RTT de la part de toute l'entreprise pour laquelle elle travaille afin de soigner son fils de 9 ans atteint d'une tumeur au cerveau.

« Etant donné sa situation, il fallait l’aider. Et puis, quand c’est un enfant qui est malade, ça nous prend au coeur, explique Stéphanie, l’une de ses collègues. Elle va pouvoir aller jusqu’aux vacances. On espère que Noah sera guéri d’ici là ». Une collègue de Sandrine explique les raisons de son geste envers elle. A Evron en Mayenne, les employés d’une fonderie ont donné à une de leur collègue leurs 213 jours de RTT pour qu’elle puisse s’occuper de son fils de 9 ans atteint d’une tumeur au cerveau. Cette information, révélée dans le journal local « Ouest France », montre un élan de générosité incroyable pour cette mère de famille qui va pouvoir s’occuper de son fils Noah pendant près de dix mois complets.

213 jours de RTT pour qu’elle ne subisse pas de perte de salaire

Si ce geste est d’une générosité incroyable, c’est que Sandrine pourra s’occuper pleinement de son fils tout en continuant de percevoir la totalité de son salaire grâce à ces RTT. Avec les aides de l’Etat, la femme de 44 ans, veuve, avait obtenu seulement 90 jours d’arrêt maladie, suivi de 15 jours d’arrêt de travail avec une perte de salaire de 10% à 15% après que les médecins ait dévoilé le diagnostique de son fils. La mère de famille, ne pouvait plus joindre les deux bouts financièrement avec une telle baisse de salaire, c’est pour cette raison que tous les employés se sont mobilisés pour lui venir en aide.

Toute l’entreprise a fait dont de ses RTT

Tout a commencé en septembre, lorsque Sandrine apprend après un coup de téléphone, qu’elle dispose de 213 jours de RTT qui lui ont été accordés. Ce geste a été possible grâce à la mise en place de la loi permettant le don de jours de repos à des parents d’enfants malade. « C’est toute la société qui a donné : les ouvriers de tous les ateliers, les gens des bureaux, les adjoints, les chefs, le directeur », explique la jeune femme à Ouest France. Une entreprise entière qui fait preuve d’un véritable soutien pour cette mère, qui dorénavant, ne se sent plus seule dans la lutte contre la maladie de son fils.