fbpx
Actualités
Partager sur

Emploi: ces jobs qui ne connaissent pas le chômage

Emploi: ces jobs qui ne connaissent pas le chômage

Il existe certains secteurs qui ne connaissent pas le chômage. Une moyen de faire avancer le dossier de l'emploi en France.

Alors que l’orientation des jeunes se tourne parfois vers un secteur qui limite les risques du chômage, il est important de noter que certains métiers offrent le plein emploi. Contrairement à la croyance populaire qui veut que seul le digital recrute, l’industrie et le transport sont aussi des grands fournisseurs de l’emploi en France. Stéphanie Delestre, fondatrice de la plateforme de recrutement Qapa, explique à BFMTV qu’« un soudeur aujourd’hui en France c’est une star ». Pourquoi dans ce type d’emploi, le travailleur est roi ? Car le nombre de candidats est inférieur à celui des postes à pourvoir. Du coup, les jeunes travailleurs « choisissent où ils veulent aller et ce qu’ils veulent faire », explique la spécialiste de l’emploi sur les antennes de BFM Buisness.

L’emploi est florissant dans certains secteurs

Mais il n’existe pas seulement le métier de soudeur. « Les métiers en tension en France ce sont les chauffeurs de supers poids lourds, les soudeurs spécialistes en aluminium, les vendeurs bilingues mais aussi les commerciaux dans l’automobile », soutien Stéphanie Delestre. En effet, ces métiers qui existent depuis plusieurs générations sont maintenant moins popularisés. Un manque d’information qui va aussi les rendre moins attractif aux yeux des jeunes candidats. Mais le problème est-il là ? En effet, ces métiers sont presque en voie de disparition. En cause ? le manque d’intérêt des jeunes. Lors d’une orientation sur l’emploi, ils sont effectivement plus attirés par des métiers jeunes et modernes. Du coup, ils délaissent les entreprises qui ne manquent pourtant pas de travail. Autre point important, l’augmentation considérable d’une population de diplômés. Une surqualification de la population qui cherche à se tourner vers d’autres filières plus attractives.

La pénibilité au travail comme frein chez les jeunes

Chauffeurs poids lourds ou soudeurs ne sont plus des métiers qui font rêver. En cause, des horaires de travail compliquées, ou une pénibilité importante. Si aujourd’hui l’emploi dans l’industrie n’attire plus, c’est que l’allongement du départ à la retraite pousse les jeunes vers des métiers moins compliqué physiquement. En effet, soudeur est un emploi physique qui nécessite une condition importante. Mais si l’âge du départ à la retraite est repoussé à 65 ans, cet emploi peut alors devenir un calvaire.