fbpx
Actualités
Partager sur

Emploi: six jeunes sur dix veulent créer leur entreprise

Emploi: six jeunes sur dix veulent créer leur entreprise

Quatre jeunes Français sur cinq estiment que le CDI est contrat difficile à obtenir aujourd’hui. C’est pourquoi ils veulent se lancer à leur compte.

81% des 18-29 ans estiment que le CDI est un contrat de travail de plus en plus difficile à obtenir. Ce qui les pousse à s’orienter vers l’auto-entrepreneuriat (six jeunes sur dix).

Les jeunes ne croient plus à l’emploi CDI

Selon un sondage OpinionWay publié aujourd’hui, les jeunes sont de plus en plus séduits par l’auto-entrepreneuriat. En effet, six jeunes sur dix aimeraient créer leur propre entreprise.

A l’occasion du Salon des Entrepreneurs, l’Union des Auto-entrepreneurs a commandé une étude sur les jeunes. OpinionWay l’a rendue publique ce mardi. Et il en ressort que les jeunes de 18 à 29 ans sont conscient que le CDI est un contrat difficile à obtenir (81%). Pourtant il reste un « objectif majeur » pour la plupart d’entre eux (73%).

Les avantages à être son patron

Face à cette prise de conscience, les jeunes sont aussi de moins en moins attirés par le CDI selon France Info. Aussi la proportion de jeunes qui veulent devenir auto-entrepreneurs est deux fois plus importante que la proportion pour la population totale.

Ce que les jeunes apprécient dans l’idée d’être à son compte c’est de lutter contre la monotonie du salariat (environ 30%). Selon 20 Minutes, 40% des jeunes citent le fait d’être son propre patron comme un avantage. Mais ils sont également 35% à considérer que cela permet d’appliquer ses propres méthodes de travail et de choisir son temps de travail.

Malgré cela, les inconvénients de l’auto-entrepreneuriat sont aussi les avantages du salariat. 70% des jeunes interrogés mettent en avant la sécurité de l’emploi et du salaire qui facilitent l’accès à l’emprunt et à la location. Ils sont aussi 49% à citer les avantages sociaux comme la couverture maladie et le chômage.

Enfin, plus de 60% des jeunes interrogés sont conscients qu’être à son compte était difficile. A cause des aléas financiers. Mais également parce que les études ne leur donnent pas les clés pour réussir (79%).