fbpx
Actualités
Partager sur

Emploi: le gouvernement lance le débat autour de la jeunesse

Emploi: le gouvernement lance le débat autour de la jeunesse

Favoriser l’emploi des jeunes c’est l’objectif de la concertation que vient d’annoncer Manuel Valls. Le ministère du Travail, les représentants syndicaux, du patronats et des étudiants vont pouvoir discuter.

L’emploi des jeunes est un sujet auquel tient Manuel Valls. En avril dernier, il avait promis de lancer une grande concertation afin de trouver des solutions aux problèmes du chômage des jeunes. Du 27 septembre au 8 décembre, les représentants syndicaux, patronaux et étudiants se rencontreront au ministère du Travail. Objectif : diagnostic et début des négociations en 2017.

L’ emploi des jeunes au coeur de nombreuses initiatives

L’emploi des jeunes faisait partie des principales préoccupations du candidat Hollande à la présidentielle de 2012. Un enjeu d’autant plus important qu’aujourd’hui on dénombre près d’un jeune sur quatre au chômage. Et la raison principale à cette difficulté de s’insérer dans l’emploi pour les jeunes : la transition entre formation et monde professionnel.

Comme le soulignent Les Echos, 27% des entreprises ont laissé un poste vide faute de candidats qualifiés cette année. Le gouvernement a donc d’abord mis en place des mesures pour inciter les entreprises à assumer un rôle de transition. Par exemple : les contrats de génération.

Quand un jeune cherche un poste mais ne possède pas suffisamment d’expérience, quoi de mieux que de terminer son apprentissage sur le terrain, encadré par un employé qualifié ? C’est l’idée du contrat de génération. Un employé en passe de partir à la retraite peut conserver son emploi le temps de former son remplaçant.

Malheureusement, dans son rapport annuel, la Cour des Comptes souligne l’échec de cette initiative. Trop peu de contrats signés et des subventions de l’Etat trop importantes.

Favoriser l’ emploi des jeunes : tout miser sur l’expérience

Autre possibilité proposée par le gouvernement : les emplois d’avenir. En collaboration avec les missions locales, les jeunes de moins de 25 ans peuvent déterminer un plan professionnel avec un conseiller. Ce plan leur permet d’abord de faire le bilan de leurs connaissances, de leurs expériences et de leurs attirances en matière d’emploi.

Les jeunes peuvent ensuite effectuer des CDD dans une entreprise qui correspond à leurs profils. A la fin du contrat, l’Etat leur décerne un diplôme pour attester de leur compétence et faciliter leurs futures recherches d’emploi.

Contrat Starter, Contrat d’Insertion dans la Vie Sociale (CIVIS), Etablissement Public d’Insertion de la Défense (EPIDE) … Il existe une vingtaine de contrats aidant l’insertion des jeunes dans l’emploi. Mais principalement, le gouvernement offre des subventions aux entreprises qui embauchent des jeunes au chômage.

L’ARPE (l’Aide à la Recherche du Premier Emploi) est d’ailleurs mise en place depuis peu. Il s’agit d’une aide financière destinée aux jeunes de moins de 28 ans en situation de chômage et qui ont besoin d’un petit coup de pouce après l’obtention de leur diplôme.