Actualités
Partager sur

Peut-on économiser de l’argent sur son assurance auto avec une dashcam ?

Partage
Partager sur Facebook

Les étudiants et jeunes conducteurs vont devoir faire face à l'augmentation du tarif de leur assurance auto mais il existe un moyen de la baisser !

Une forte augmentation des tarifs des assurances auto est prévue pour l’année 2019. Les étudiants et les jeunes travailleurs qui ne peuvent pas se passer de leur voiture pour se déplacer réfléchissent aux options à leur disposition pour réduire ces coûts. Dans le cas de l’assurance auto, l’installation d’une caméra embarquée, aussi appelée dashcam, pourrait permettre de compenser cette augmentation.

Une technologie de plus en plus présente

Les dashcams existent depuis près de 20 ans et elles ont déjà largement convaincu les sportifs de la planète entière. Cependant, cela ne fait que quelques années que les automobilistes ont commencé à en installer dans leur voiture pour filmer leurs trajets du quotidien. Ces caméras leur permettent alors de prouver facilement qu’ils ne sont pas responsables d’un accident s’ils se trouvent impliqués dans un.

En Russie et dans certains pays asiatiques, ces caméras d’un nouveau genre sont même imposées par la loi et les compagnies d’assurance. Effectivement, les dashcams sont une excellente opportunité pour combattre les accidents liés aux mauvais comportements sur la route. Les compagnies d’assurance y trouvent également une formidable opportunité de combattre les tentatives d’escroquerie.

En revanche, pour que ce dispositif soit véritablement utile, il ne faut pas négliger le choix d’une dashcam. Effectivement, la qualité et la vitesse d’enregistrement seront essentielles pour assurer une bonne efficacité du dispositif. Pour que l’automobiliste puisse présenter les images comme des preuves en cas de litige ou d’accident. Il faut que cette preuve soit recevable. Il est donc essentiel que les images soient de suffisamment bonne qualité.

Un dispositif qui permet de réduire le coût de son assurance auto

Les dashcams rendent de nombreux services aux compagnies d’assurances. Non seulement elles leur permettent de diminuer énormément le nombre de tentatives d’escroquerie. Mais en plus, elles réduisent considérablement la quantité de travail des employés. Effectivement, en cas de litige ou de dossier compliqué, la présence des images vidéos parmi les éléments disponibles permet d’accélérer considérablement le traitement du dossier. Et quelle qu’en soit l’issue.

Par ailleurs, après quelques études statistiques sur le comportement des conducteurs, les compagnies d’assurance en sont arrivées à la conclusion qu’une dashcam avait un effet positif sur la conduite du propriétaire de la voiture équipée. Effectivement, comme il se sent davantage surveillé, il prend moins de risque. Et a tendance à conduire plus prudemment pour éviter toute infraction.

En conséquence de ces nombreuses considérations, la plupart des compagnies d’assurance proposent à leurs assurés une réduction du prix de leur police d’assurance s’ils équipent leur véhicule d’une dashcam. Certaines compagnies proposent jusqu’à 10 % de réduction ! Une dashcam peut donc représenter un petit investissement en soi. Mais il est rapidement rentabilisé par la diminution du coût de l’assurance.

Certaines limites à prendre en considération

L’utilisation d’une dashcam est donc autorisée en France. Et ce dispositif peut vous permettre d’économiser un peu d’argent sur votre assurance auto. En revanche, toutes les compagnies d’assurance ne proposent pas ce service. Même si elles sont de plus en plus nombreuses. Il faut donc bien se renseigner avant de souscrire à un éventuel contrat.

Par ailleurs, il faut également savoir que le Code pénal français autorise les conducteurs à fournir les enregistrements vidéos issus de sa dashcam comme preuve dans le cas où il voudrait contester une verbalisation ou une décision de justice. En revanche, le juge ou les forces de l’ordre n’ont aucune obligation légale de les prendre en compte dans l’établissement du dossier et d’un verdict. La dashcam est optionnelle pour les conducteurs et pour la justice.

Enfin, vous devez savoir que certains pays, comme le Luxembourg et l’Autriche, n’autorisent pas du tout l’utilisation des dashcams. Vous pouvez, certes, vous servir de la caméra quand vous conduisez. Mais aucune des images enregistrées restera recevable en cas de litige ou d’accident. Ne vous amusez pas non plus à les publier sur Internet. Vous pourriez avoir des poursuites en justice par les forces de l’ordre locales.