Actualités
Partager sur

Drame familiale: un père tue son fils handicapé, sa femme et se donne la mort

Drame familiale: un père tue son fils handicapé, sa femme et se donne la mort
Partager
Partager sur Facebook

Une commune de l'Isère a vécu un drame après qu'un père famille ait commis un double homicide avant de se donner la mort.

Drame familiale en Isère. Trois personnes issues de la même famille, un couple et un de ses enfants, ont été tuées par arme à feu dans la nuit de dimanche à lundi dans la commune de Veurey-Voroise selon le Dauphiné Libéré, le quotidien régional de l’Isère. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme aurait tué sa femme et son fils avant de se donner lui-même la mort. « L’homme a laissé des écrits : sa femme avait introduit une procédure de divorce, ce que manifestement il ne supportait pas. C’est ce qui a motivé son geste », explique le procureur de la République, Jean-Yves Coquillat.

Le drame a tout de même épargné deux filles

Selon le procureur, « il a tué son fils car il était gravement handicapé et qu’il ne voulait pas le laisser à la charge de ses deux jeunes soeurs ». Le fils, âgé seulement de 22 ans souffrait d’une maladie dégénérative grave et vivait dans un fauteuil roulant. Les deux soeurs, âgées elles de 12 et 17 ans ont alerté les autorités et ce sont les pompiers qui ont découvert la tragédie familiale. A leur arrivée, les trois corps gisaient sur le sol sans vie, tous touchés mortellement avec une arme de poing et un fusil de chasse.

L’affaire classée car le père est mort aussi

Les deux jeunes filles sont elles indemnes physiquement mais vivent très mal ce drame psychologiquement. Elles ont été prises en charge par le Samu avant d’être envoyées chez leur grand-mère qui vit à proximité des lieux du drame. Un soutien psychologique a été mis en place pour les aider à surmonter l’événement. Après les autopsies et les manipulation d’usage, « l’affaire sera classée, l’action publique étant éteinte par la mort de l’auteur », précise Jean-Yves Coquillat, le procureur de la République.