fbpx
Actualités
Partager sur

Douanes: Saisies records de 5000 armes dans l’Est parisien

Douanes une saisies d'armes record en Seine Saint Denis

En Juin et Juillet, le service des douanes de la mairie de Blanc-Mesnil est tombé sur un important réseau de traffic d’armes dans les entrepôts d’une société de grossiste asiatique, habituellement concernée par le marché du textile. Au total, ce sont près de 5000 armes qui ont été saisies.

C’est une découverte impressionnante et hallucinante qu’ont fait les policiers de la brigade des douanes de Blanc Mesnil. De juin à juillet, ce sont plus de  « 100 couteaux papillons, une dizaine de bâton télescopique et plus de 900 bombes lacrymogènes » qui ont été retrouvés chez des grossistes asiatiques dans une activité habituellement liée au textile, explique un communiqué du service des douanes. Mais en fouillant plusieurs entrepôts, notamment à Aulnay-sous-Bois, d’autres armes ont été retrouvées. Une saisie record de 5000 armes.

Des découvertes de plus en plus grosses qui s’enchaînent

La principale saisie est une totale surprise pour les forces de l’ordre. Alors que ceux-ci fouillaient, lors d’un premier contrôle, une société basée à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis, pour essayer de retrouver des contrefaçons, la brigade des douanes de Blanc-Mesnil est tombée sur des armes par milliers. 5000 au total. Une découverte qui pousse les hommes à saisir les cartons de l’entrepôt de l’enseigne à Aulnay-sous-Bois. C’est alors qu’ils tombent sur 1000 armes supplémentaires. Et un mois plus tard, alors que les douaniers entamaient une nouvelle fouille dans une autre entreprise d’Aubervilliers, ce sont près de 3000 bombes lacrymogènes qui y sont retrouvées.

16000 armes retrouvées depuis le début de l’année

Dans un communiqué, les douaniers expliquent:  « ce sont près de 5 000 armes de même natures qui ont été prises lors de ces dernières saisies, mais également des poings américains, des nunchakus, qui ont été interceptés par les douaniers de Blanc-Mesnil ». Au total, depuis les début de l’année 2015, ce sont près de 16 000 armes qui ont été retrouvées par les douanes de Blanc-Mesnil. Des objets dangereux en grande quantité qui devaient être livré, même si le destinataire et les personnes concernées n’ont pas été dévoilés par la police. Le Service national de la douane judiciaire est d’ailleurs chargé de l’enquête. « On ne s’attendait pas à un tel volume », a déclaré Franck Marie, adjoint au directeur régional de Paris Est, dans les colonnes de France Soir.fr.


Crédits photo : D.R. Service national des Douanes