Actualités
Partager sur

Disparition: une jeune femme déclarée morte revient 30 ans après les faits

Disparition: une jeune femme déclarée morte revient 30 ans après les faits
Partage
Partager sur Facebook

Une jeune allemande de 24 ans avait été déclarée morte après sa disparition en 1984. Mais 30 ans plus tard, celle-ci est revenue en bonne santé.

Parfois, certains éléments du quotidien font penser à un énorme thriller digne des films hollywoodiens. C’est ce qui est arrivé à la police de Dusseldorf. La victime d’un meurtre est réapparue en bonne santé, 30 ans après sa disparition, tout cela sans donner d’informations. Petra Pazsitka avait disparu en juillet 1984, à l’âge de 24 ans. Etudiante à Brunswick dans le nord du pays, elle se rend ce jour là, chez le dentiste, mais ne reviendra jamais. Un an plus tôt, un tueur en série avait sévit dans le quartier, et c’est très rapidement que les autorités font le lien avec la disparition de Petra selon le journal allemand Bild.

Malgré sa disparition confirmée, la jeune femme réapparait 30 ans après

Le jeune homme soupçonné des deux meurtres est retrouvé. Celui-ci passe aux aveux et avoue les deux meurtres, même si le corps de Petra n’a jamais été retrouvé… L’affaire est officiellement classée par la police en 1989 et les proches de la jeune fille la considère comme morte. Mais le 11 septembre dernier, à 340 kilomètres du lieu de sa disparition, Petra, qui se fait appeler Madame Schneider, se rend à la police pour porter plainte contre un cambriolage. La police insiste pour que la jeune femme dévoile son identité, et leur stupeur est grande quand elle découvre qu’il s’agit en fait de Petra Pazsitka.

Impossible de connaître les raisons de sa fuite

« Elle n’avait même pas de compte en banque et payait tout en liquide », déclare un porte-parole de la police de Brunswick à NBC News. Pour le moment, difficile de comprendre les raisons de la fuite de la jeune fille qui a aujourd’hui 55 ans. Selon elle, sa famille ne serait pas la cause de sa disparition, mais elle refuse toujours d’en expliquer les raisons. Considérant que la jeune femme n’a pas enfreint la loi, la police n’a pas arrêté Petra. Celle-ci, d’ailleurs, a été redéclarée vivante et figure à nouveau dans les registres de l’administration. Mais ce qu’il s’est passé il y a 30 ans reste encore un mystère.