fbpx
Actualités
Partager sur

Disneyland Paris: que s’est-il réellement passé au parc de Marne-la-Vallée?

Disneyland Paris: que s'est-il réellement passé au parc de Marne-la-Vallée?

Un homme a été arrêté à Disneyland Paris, jeudi 28 décembre 2016, en possession d’armes. Sa compagne a été interpellée

Un individu âgé de 28 ans a été interpellé au parc Disneyland Paris jeudi 28 janvier en possession d’armes. L’homme qui a été placé en garde à vue a indiqué avoir des armes pour sa propre sécurité. Sa compagne a été interpellée à son domicile.

Un homme a été arrêté en possession d’armes à Disneyland Paris

Au célèbre Parc Disneyland Paris en Seine-et-Marne un homme a été arrêté. L’individu âgé de 28 ans était en possession de deux pistolets automatiques de calibre 7. « Lors du contrôle de sécurité habituel à l’entrée d’un hôtel, des armes ont été découvertes dans le bagage d’un individu au passage dans le détecteur à rayons X. La police a été aussitôt avertie et l’individu a été arrêté. Euro Disney collabore étroitement avec la police. La sécurité de nos visiteurs et de notre personnel est notre priorité absolue » a indiqué le vice-président chargé des relations extérieures au Parisien Aujourd’hui en France. Des munitions et un Coran traduit en français ont aussi été retrouvés dans sa valise. Le suspect probablement cogérant d’une brasserie du XIVe arrondissement de Paris, était inconnu des services de police. Il a été placé, jeudi en fin d’après-midi en garde à vue. « Le parquet anti-terroriste n’a pas été saisi de l’affaire. Au vu des premiers éléments, on s’éloigne très clairement d’une velléité d’attaque » précise Reuters. La voiture du suspect a été fouillée.

Il voulait assurer sa sécurité

L’individu lors de sa garde à vue aurait expliqué en force de l’ordre être armé pour assurer sa propre sécurité. Le suspect n’a pas donné d’explications sur la présence de Coran dans sa valise. « La compagne » de l’individu qui a pris la fuite, a été interpellée à son domicile. « L’interpellation s’est bien passée. On ne connaît pas pour l’instant la nature de leur relation », précise une source policière à Reuters. L’enquête a été confiée au parquet de Meaux.