Actualités
Partager sur

Discrimination: un restaurant fait payer 14 euros de plus aux blancs pour dénoncer les inégalités !

Discrimination: un restaurant fait payer 14 euros de plus aux blancs pour dénoncer les inégalités !
Partage
Partager sur Facebook

Aux Etats-Unis, un restaurant a pris la décision de faire payer 14 euros de plus aux clients blancs pour sensibiliser aux inégalités !

C’est une initiative surprenante. En effet, le restaurant « From Lagos » ouvert aux Etats-Unis, demande aux clients blancs de payer 18$ de plus que les autres. Une décision mise en place par le patron du lieu. Ce dernier souhaite sensibiliser le monde entier aux inégalités qui sévissent toujours à notre époque. Un choix largement salué un peu partout dans le monde.

Un restaurant fait payer 14 euros de plus aux blancs

Tunde Wey, un Nigérian originaire de Lagos, a pris la décision d’ouvrir un restaurant insolite aux Etats-Unis, en Nouvelle-Orléans. L’homme invite ses clients blancs à payer 18$ de plus que les hommes de couleur. Le restaurateur souhaite faire passer un message bien particulier. Il souhaite sensibiliser le public aux différences salariales entre les ménages noirs et blancs. Et d’après le site Métro, 78% des clients blancs ont accepté de payer le prix fort.

Tunde Wey a aussi expliqué : «Le différentiel de prix représente la disparité salariale entre les ménages noirs et blancs de la Nouvelle-Orléans. Le bénéfice net tiré des ventes au prix suggéré a été redistribué aux clients de couleur. »

« Les Noirs ont aussi essayé de payer les 30$ »

Le patron du restaurant a aussi confié : « Les gens regardent de l’autre côté de la caisse et me voient debout. Et ils pensent que je les juge. S’ils ne pouvaient pas payer un montant plus élevé, ils m’ont donné une liste de mises en garde, pourquoi ils ne pouvaient pas. »

Avant d’ajouter : « Les Noirs ont aussi essayé de payer les 30 $ et je me suis dit » Non, ce n’est pas pour toi. »

From Lagos

there’s a generation of young nigerians my age, more weary than millennial, disconnected in body from the place we were born but we carry it in our chests– even if we don’t admit it. it’s why we cloister about each other, and hold on to old slangs from secondary school. it’s why we celebrate each other; protect ourselves against the negative stereotypes with codes (handshakes that break into finger snaps and belly laughs at inside jokes that don’t require an elaborate backstory or an american accent to deliver). it’s why we cook, because the smell of palm oil, crayfish and onions has been painted into the roof of our nostrils.

Une publication partagée par Tunde Wey (@from_lagos) le

Source : gentside