fbpx
Actualités
Partager sur

Daech: l’Etat Islamique obligé de diviser par deux le salaire de ses combattants par manque de moyen

Daech: l'Etat Islamique obligé de diviser par deux le salaire de ses combattants par manque de moyen

Daech a de moins en moins d'argent. Si les bombardements de la coalition commencent à porter leurs fruits, cela oblige le groupe terroriste à diviser les salaires de ses soldats par deux !

Dans un communiqué de l’Etat Islamique, relayé par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), Daech a annoncé que « face aux circonstances exceptionnelles auxquelles fait face l’Etat islamique, il a été décidé de réduire de moitié les salaires des moudjahidines ». Une information qui n’aurait pas dû sortir des zones d’influences de Daech, mais c’était sans compter sur la présence des hommes de l’Observatoire en Syrie qui dispose d’un vaste réseau d’informations. Dans ce communiqué, il est ajouté que « personne ne sera exempté de cette décision, quelle que soit sa position, mais la distribution alimentaire se poursuivra deux fois par mois comme d’habitude ».

Les bombardements de la coalition commencent à faire effet

Si cette information est assez révélatrice des difficultés économiques de Daech ces derniers temps, cela signifie aussi que les raids de la coalition internationale qui bombardent sans relâche les zones contrôlées par l’Etat Islamique commencent à porter leur fruits. Les infrastructures pétrolières, qui sont la principales sources de revenus de Daech que le groupe terroriste contrôle en Syrie et en Irak, sont des cibles prioritaires pour les forces militaires occidentales. Il semblerait même que les bombardements à répétition ont causé la destruction d’une réserve d’argent liquide de l’organisation ou était entreposée des « millions de dollars » selon les informations de l’AFP.

Un salaire de 200 euros par mois pour les combattants de Daech

Selon le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, le salaire moyen des combattants de Daech va donc passer de 400 dollars par mois à 200. Une baisse qui touche aussi les combattants étrangers. Si eux sont habituellement payés le double de leurs frères d’arme syriens (800 euros/ mois), eux aussi verront leur salaire diminué de moitié. Si cela traduit le manque de moyen de Daech qui recherche à faire des économies, cela signifie que les possibilités de financements extérieurs vont aussi probablement être réduit.