Actualités
Partager sur

Coupe du Monde: la Russie massacre en masse les animaux errants !

Partager
Partager sur Facebook

La Coupe du Monde 2018 aura lieu en Juin prochain. Et c’est en Russie que se dérouleront les matchs de football. Pour faire « peau neuve », le pays a décidé d’empoisonner tous les animaux errants. Les associations font leur possible pour arrêter ce terrible massacre.

Dans quelques mois auront lieu les premiers matchs de La Coupe du Monde en Russie. D’après plusieurs associations russes de défenses des animaux, le pays aurait commencé à massacrer des chiens et des chats errants. Des associations indignés ont même écrit au Président Vladimir Poutine pour faire arrêter cette tuerie. Aucune réponse n’a pour le moment été communiquée.

Les animaux errants éradiqués par la Russie

La Coupe du Monde 2018 se déroulera dans plusieurs villes de Russie comme Moscou, Saint Petersbourg et Sotchi d’ici quelques mois. Et d’après plusieurs associations de protection animale, ces villes auraient déjà commencé à massacrer les chiens et les chats errants par empoisonnement. Un scandale pour les associations d’Europe. Le 26 Janvier, 30 Millions d’Amis a écrit au Président de la Russie, Vladimir Poutine, pour qu’il fasse cesser cette tuerie. Pour le moment aucune réponse n’a vu le jour.

C’est le ministre chargé des sports, Vitali Moutko, qui a lancé cette campagne d’empoisonnement. L’ancien président de la Fédération Russe de Football a fait dépenser plus de 1.5 millions d’euros à la Russie pour le massacre de ces animaux. La présidente de la Fédération de Russie en France a déclaré : « La mise à mort de milliers d’animaux, dans des conditions les plus sordides, n’est pas digne du pays organisateur de la Coupe du monde de football. Et je ne voudrais pas que de telles pratiques jettent l’opprobre sur une compétition sportive et festive de renommée internationale. »

Des chiens et des chats sont empoisonnés dans les fourrières

En Russie, des fourrières embaucheraient même des personnes qui seraient rémunérées en fonction du nombre d’animaux morts. Et cette décision consternante conduirait même certains employés à tuer des animaux domestiques. En effet, ils se rendraient dans des foyers pour empoisonner le plus de chiens et de chats. Un massacre inutile qui pourrait simplement s’arrêter par la capture ou la stérilisation des animaux errants.

La FIFA quant à elle a rédigé une réponse ahurissante aux associations. Elle a déclaré : « Nous avons reçu beaucoup de lettres. Mais nous avons tant de choses à faire que nous en prenons note sans pour autant pouvoir vous aider. Il faut nous comprendre, désolé. » Bien évidemment il est difficile de comprendre la neutralité de la FIFA face à de tels actes de cruauté.

Source : ohmymag