Actualités
Partager sur

Cannabis: des policiers retrouvent 12 kilos de drogue lors d’un simple contrôle routier

Cannabis: des policiers retrouvent 12 kilos de drogue lors d’un simple contrôle routier
Partage
Partager sur Facebook

A Cambrai, un automobiliste a été contrôle avec 12 kilos d'herbe de cannabis dans son coffre. Pour les policiers, c'est une surprise car l'homme n'avait été arrêté que pour une simple infraction routière.

Il était 20h50 quand une patrouille de police postée sur le bord de la route dans les environs de Cambrai arrête un véhicule pour un contrôle de routine. Même si rien n’est vraiment original, ces policiers vont tomber sur une chose à laquelle il ne s’attendait pas. En effet, alors qu’il étaient simplement là, pour faire acte de présence et vérifier que tout était bien conforme à la loi, l’automobiliste qu’ils arrêtent à ce moment présente le plus mauvais karma qui puisse exister. En effet, alors que qu’ils sont stationnés Avenue de Paris est calme, un automobiliste fait une infraction sous les yeux des policiers. Ne cherchant pas la petite bête, les forces de l’ordre lui demandent les papiers du véhicule et son permis pour un simple rappel à l’ordre…

12 kilos d’herbe de cannabis dans la voiture

Mais c’est par le plus grand des hasards qu’en ouvrant sa portière, une forte odeur de cannabis sort du véhicule, les agents, surpris, décident alors de fouiller la voiture. Sur la plage arrière et dans le coffre, les fonctionnaires découvrent alors cinq sacs poubelles. En les ouvrant, ce sont près de 12 kilos de drogue, de l’herbe de cannabis, qui tombent sous leurs yeux. Après une inspection rapide de la carte grise, ils découvrent aussi que le véhicule avait été volé quelques jours plus tôt. Le conducteur de 23 ans est donc emmené en garde à vue et sera jugé rapidement.

La possession de drogue fortement punie par le code pénal

Selon l’article 222-37, modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 3 du code pénal, « le transport, la détention, l’offre, la cession, l’acquisition ou l’emploi illicites de stupéfiants sont punis de dix ans d’emprisonnement et de 7 500 000 euros d’amende. Est puni des mêmes peines le fait de faciliter, par quelque moyen que ce soit, l’usage illicite de stupéfiants, de se faire délivrer des stupéfiants au moyen d’ordonnances fictives ou de complaisance, ou de délivrer des stupéfiants sur la présentation de telles ordonnances en connaissant leur caractère fictif ou complaisant ».