fbpx
Actualités
Partager sur

Calais: Gilbert Collard propose ses services d’avocat gratuitement à l’homme au fusil

Calais: Gilbert Collard propose ses services d'avocat gratuitement à l'homme au fusil

L'avocat et député Rassemblement bleu marine, Gilbert Collard, a proposé ses services à l'homme qui a pointé des manifestants pro-migrants avec son fusil lors des incidents de Calais.

Peut-on parler de surprises ? L’homme qui a sorti son fusil lors de la manifestation pro-migrants de Calais dimanche 23 janvier va être défendu au tribunal par… Gilbert Collard. Ce calaisien, proche des mouvances d’extrême-droite radicales, avait menacé des personnes lui jettent des projectiles avec ce qu’il avait d’abord expliqué être un fusil d’airsoft. Cependant, suite à l’enquête, il s’est avéré que l’homme avait menti et qu’il s’agissait d’une véritable arme. Pointant son fusil sur ses assaillants, des militants d’extrême-gauche, l’homme risque des poursuites s’il est avéré qu’il faisait parti des responsables de l’échauffourée. La scène avait fait le tour du web par une vidéo diffusée par l’agence Taranis News.

L’extrême-droite s’empare du dossier pour la défense du père et du fils

Bien évidemment, l’affaire a fait mouche dans les mouvements d’extrême-droite qui se sont emparés de l’histoire. Si bien qu’à la nouvelle des risques de poursuites judiciaires pour l’homme au fusil, c’est Gilbert Collard, avocat de métier et député Rassemblement bleu marine à l’Assemblée Nationale, qui a décidé de proposer ses services gratuitement à l’homme et son père, qui sont sous le coup d’une enquête judiciaire. Le Lab d’Europe 1 a expliqué jeudi 28 janvier que l’annonce avait été dévoilée sur Twitter par Damien Rieu, ancien directeur-adjoint de la communication de la mairie de Beaucaire et ex-porte-parole de Génération identitaire. Celui-ci a avoué être le lien entre les protagonistes de l’histoire: « je connais Gilbert Collard et comme j’avais le contact de la famille, j’ai fait la jonction entre les deux », a-t’il déclaré à Europe 1.

L’aide de Gilbert Collard aurait été accepté

La famille aurait déjà accepté l’aide de Gilbert Collard. Celle-ci accuse les No Border, un groupe de militants d’extrême gauche qui soutien de manière virulente les migrants installés dans la jungle de Calais, d’avoir déclenché les hostilités. Le père de famille avait alors déclaré qu’ « ils m’ont sûrement reconnu parce que je fais toutes les manifs, ils m’en veulent personnellement ». En effet, le père et le fils participent activement aux groupes anti-migrants Calaisiens en colère et Sauvons Calais. Malgré tout, le juge d’instruction du parquet de Boulogne-sur-Mer a demandé une enquête approfondie pour connaître les raisons de cet incident.