fbpx
Actualités
Partager sur

Burger King: Un jeune homme hospitalisé après avoir mangé un burger !

Burger King: Un jeune homme hospitalisé après avoir mangé un hamburger !
Partager sur Facebook

Un jeune homme persuadé d’avoir été intoxiqué lors d’un repas à Burger King, a été hospitalisé d’urgence. Sa mère a décidé de porter plainte contre le fast-food.

A Saint-Etienne, dans la Loire, un jeune homme a été hospitalisé après une perte impressionnante de kilos en peu de temps. Il a affirmé avoir mangé un hamburger dans le fast-food Burger King peu de temps après cette violente crise. La mère de Florian Quitera a contacté le siège de Burger King.

Un jeune homme hospitalisé à cause d’un hamburger

Tout a commencé avec de terribles douleurs au ventre. Puis les symptômes se sont intensifiés : des vomissements et des diarrhées très intenses avec des pertes de sang. C’est ce qu’a subi un jeune homme de 24 ans. Florian Quitera a été hospitalisé d’urgence pendant six jours du 12 au 17 Décembre après avoir perdu six kilos.

Sa mère Sylvie Duport a confié : « Je trouve que mon fils est encore bien faible. Il n’arrive pas à récupérer son poids. » D’après le jeune homme ces signes seraient apparus seulement 2 jours après qu’il est mangé un burger dans le grand fast food Burger King.

Les services sanitaires ont lancé une enquête à Burger King

Et il semblerait que le garçon ait été infecté par une bactérie nommée « campylobacter jejuni ». D’après ses proches cette bactérie était présente dans la viande du burger de Florian. Sa mère a indiqué au Progrès qu’elle allait porter plainte contre Burger King. Sylvie Duport a aussi confié avoir contacté le siège de Burger King. Alors qu’elle n’a à ce jour pas obtenu de réponses l’entreprise a expliqué au journal régional : « A notre connaissance, aucun autre client ayant dégusté nos produits dans le restaurant ce jour-là n’a eu de symptômes similaires. A ce stade, nous n’avons pas pu établir de lien entre le repas pris et (son) état de santé. »

De nombreux services sanitaires ont aussi lancé une enquête suite à cette affaire. La Direction départementale de protection des populations et l’Agence régionale de santé se pencheraient sur ce cas d’après Progrès.

Source : leprogres, 20minutes