MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Brest: des étudiants se font tabasser par des enfants de 8 et 9 ans !

1000 étudiants tabassés Brest
Partage
Partager sur Facebook

Situation particulière à Brest. Des étudiants se sont fait agressés par un autre groupe. Plus jeune et plus nombreux, ils les ont tabassés.

Même si ce fait porte à sourire, voire à la moquerie, les faits sont cependant très grave. En effet, dans la ville de Brest, en Bretagne dans le Finistère, un groupe d’étudiants s’est fait violemment agressé par un autre groupe, beaucoup plus nombreux. Les agresseurs étaient presque tous âgés de moins de 10 ans. Autant dire que les étudiants qui n’avaient rien demandé à personne ont eu la peur de leur vie.

 

Brest : des étudiants attaqués par des enfants

 

Les faits se sont déroulés dans la nuit de samedi à dimanche. Un groupe de quatre ou cinq étudiants étaient en route pour la discothèque du coin, quand ils ont croisé la route de leurs agresseurs. Sur la place de la Liberté. Ces derniers leur ont d’abord demandé des cigarettes avant d’essayer de les racketter. Ce que ces derniers ont refusé de faire. La situation a rapidement dégénéré.

En effet, les deux agresseurs, âgés de 8 et 9 ans, ont souhaité s’attaquer au groupe d’étudiants. En rameutant avec eux d’autres jeunes, dont un de 14 ans. Ils ont décider de rouer de coup les étudiants. Heureusement, la police est rapidement intervenue pour séparer les groupes. Tous les plus jeunes ont prit la fuite, mais les trois principaux, de 8, 9 et 14 ans ont été interpellés.

 

Brest : rien ne peut être fait contre les agresseurs

 

En effet, selon le tribunal, il ne peut y avoir aucune poursuite pénale contre les deux agresseurs de 8 et 9 ans. Le parquet de Brest explique ainsi que « Il n’y a pas de réponse pénale possible » contre eux, sauf 12h de retenue au poste, et les emmener aux parents. Les enfants sont présenté comme des mineurs isolés. L’adolescent de 14 ans par contre, est connu des services de police. Il sera jugé plus tard au tribunal pour enfants.

Plus tard, les enfants ont été remis à l’aide sociale départementale. Pour ce qui est des étudiants, plus de peur, et de honte, que de mal. Leurs blessures sont légères et ne nécessitent pas de soins hospitaliers. Ils repartiront avec la mémoire douloureuse.