Actualités
Partager sur

Bobigny: un jeune sauve une fillette des flammes et devient un héros

Bobigny: un jeune sauve une fillette des flammes devient un héros
Partage
Partager sur Facebook

Un jeune homme a sauvé une fillette bloquée dans la voiture de sa mère par les flammes lors de la manifestation de Bobigny. Un acte salué par la Préfecture.

Si les émeutes inquiètent de plus en plus en banlieue parisienne et font penser à l’affaire Zyed et Bouna, certains font preuve d’un héroïsme sans faille. C’est le cas d’Emmanuel. Ce jeune homme, passionné de football et de littérature est en classe de première à Clichy-la-Garenne, dans le nord de Paris. Il a participé à une marche de soutien à Théo dans les rues de Bobigny, le jeune homme est devenu un héros.

Interrogé par Europe 1, le jeune explique qu’il était venu « faire son devoir de citoyen, pacifiquement ». Mais malheureusement, la manifestation dégénère rapidement et Emmanuel se retrouve pris au piège dans une petite rue de Bobigny. Coincé au milieu d’affrontements avec les forces de l’ordre et une dizaine de jeunes, il aperçoit des personnes cagoulées. Ces derniers s’apprêtent à mettre le feu dans une voiture grise.

Une manifestation qui dégénère dans les rues de Bobigny

Preuve de la violence des affrontements, la voiture n’est pas vide. En effet, à l’intérieur se trouve une mère de famille et ses deux enfants. Le jeune homme raconte donc la scène au micro d’Europe 1. « Elle descend de la voiture. Elle voit que de la fumée noire sort du moteur. Elle prend son petit garçon qui devait avoir deux ans, grand max. Dans la précipitation et dans la peur, elle oublie sa petite fille », explique l’adolescent.

Le jeune homme assure que tous les témoins de la scène n’interviennent pas. Mais lui, il décide d’agir. « Je me dis ‘si je dois mourir explosé par la voiture, ça arrivera. Mais je ne peux pas laisser la petite comme ça’. J’ai moi-même une petite soeur ». Emmanuel se précipite alors vers la voiture en feu. « Je la prends, je la tire, mais elle avait encore sa ceinture. Finalement, j’arrive à la détacher. Je prends la petite fille, je la serre dans mes bras », explique le jeune manifestant à Europe 1.

La préfecture présente ses excuses à Emmanuel

C’est alors que deux policiers se précipitent sur les lieux du drame. Les deux félicitent le jeune homme. « Ils m’ont dit : ‘petit, ce que tu as fait, c’est vraiment héroïque, c’est d’une grande bravoure' ». Mais Emmanuel confie alors aux journalistes qu’il est complètement sonné et ne comprend pas ce qu’il se passe. Les policiers lui demandent alors de laisser la fillette et d’aller chercher la mère de famille.

La préfecture a d’abord salué les deux policiers pour avoir sauver la fillette des flammes lors des manifestations de Bobigny. Mais cela agace Emmanuel qui poste un texte sur les Réseaux sociaux. Tenant à rétablir la vérité, il obtient gain de cause. En effet, le dimanche matin même, la préfecture reconnait son erreur et décide de rendre hommage au jeune homme, saluant son courage dans un communiqué de presse.