fbpx
Actualités
Partager sur

Blanche Neige est censurée par le Qatar car elle est jugée indécente

Blanche Neige est censurée par le Qatar car elle est jugée indécente
Partager sur Facebook

L'oeuvre originale de Blanche Neige a été censurée par le Qatar après que plusieurs parents d'élèves se soient plaints du caractère indécent de ces images.

Il est vrai que Blanche Neige a souvent inspiré les idées un peu perverses et coquines. Si nous avons tous déjà blagué sur Blanches Fesses et les sept Mains, personne n’aurait pu imaginer que le conte original des frères Grimm soit un jour considéré comme comportant des images indécentes et soumise à la censure dans un pays. C’est pourtant ce qu’il s’est produit au Qatar, le richissime pays de la péninsule arabique qui considère que l’oeuvre écrite de cette histoire montre des images vulgaires de Blanche Neige fuyant la mort imposée de sa belle mère pour sa beauté. Ce ne sont pas les autorité de pays qui sont à l’origine de cette censure, mais des parents d’élèves qui ont décidé de porter plainte contre la SEK International School, une école espagnole implantée à Dubaï, la capitale du pays.

L’école retire Blanche Neige de la liste des livres

Ce qui choque l’opinion publique Qatari, c’est le baiser que s’échangent les deux amants (le prince charmant et Blanche Neige), au moment du réveil de la princesse. Pour les parents choqués de cette image, cette représentation, qui a pourtant charmé des millions de petites filles à travers le monde, est en fait responsable d’insinuations sexuelles qui vont « clairement à l’encontre de la morale publique ». Ne cherchant aucun problème juridique, l’école a rapidement accepté les demandes des parents en déclarant: « La SEK International School Qatar est fière d’être établie dans ce pays et présente ses excuses formelles pour une quelconque faute que cette situation non voulue a pu causer ».

Les contes et les messages cachées…

Les contes de princesses, souvent repris lors de dessins-animées Disney, sont souvent sujets à polémiques douteuses. Si Alice au Pays des Merveilles fait souvent parler de l’histoire comme d’une apologie de la drogue, ceux des princesses sont souvent controversés dans les pays occidentaux comme donnant une mauvaise image de la femme et notamment en lui prêtant souvent le rôle de bonne à faire le ménage superficielle (Blanche Neige chez les nains, Cendrillon et ses demi-soeurs, Ariel obligée de changer son corps pour séduire un homme…). Mais jamais il n’y avait eu d’allusions sexuelles (direct) dans ce type de contes.