MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Besançon: une étudiante japonaise disparue depuis le 4 décembre

Besançon: une étudiante japonaise disparue depuis le 4 décembre
Partage
Partager sur Facebook

C’est une affaire qui fait grand bruit au Japon et connaît un nouveau rebondissement. Une étudiante japonaise a disparu à Besançon début décembre.

Narumi Kurosaki, 21 ans, est portée disparue depuis le 4 décembre dernier. Les enquêteurs pensaient jusqu’ici que c’est l’ex-petit ami de la jeune femme qui l’avait kidnappée. Peut-être même tuée.

La piste du petit ami privilégiée

Une étudiante japonaise a disparu début décembre à Besançon. Elle était venue étudier à l’université de Besançon en août. Selon les premiers éléments de l’enquête la police misait sur l’implication de son ex-petit ami.

Depuis le jeune homme est retourné vivre au Chili d’où il est originaire. La police pensait donc qu’il avait tué la jeune femme avant de prendre la fuite. Néanmoins un témoin affirme avoir vu l’étudiante japonaise dans un bar de Verdun le 19 décembre.

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire de la disparition de Narumi Kurosaki. La jeune japonaise de 21 ans est arrivée en France en août dernier pour étudier à l’université de Besançon.

Comment a-t-elle disparu ?

Le 4 décembre dernier elle est portée disparue après avoir dîné avec son petit ami à 25 kilomètres de Besançon. La vidéosurveillance du campus a montré que les deux jeunes gens étaient revenus dans la soirée à la cité universitaire où loge Narumi.

Depuis plus personne n’a de nouvelles de la jeune femme. Son ex-petit ami est retourné au Chili d’où il est originaire entre le 7 et le 12 décembre. La police le soupçonnait donc d’être si ce n’est un suspect au moins un témoin clé de la disparition de la jeune femme.

Mais ce matin un nouvel élément pourrait relancer les policiers sur cette affaire. En effet comme le révèle l’Est Républicain, un patron de bar de Verdun a reconnu Narumi.

Aperçue le 19 décembre, en vie

Il explique au quotidien que la jeune femme était à son bar le 19 décembre, qu’elle y a passé plus de deux heures. Selon son témoignage la jeune femme a vite attiré son attention et celle d’une serveuse.

Narumi Kurosaki pleurait beaucoup et passait de nombreux coups de téléphone. Elle a cependant refusé d’expliquer les raisons de son comportement au patron du bar qui l’a interrogée.

Le visage de la jeune fille semble néanmoins avoir marqué le patron du bar. Il explique que le lendemain il a vu l’avis de recherche dans le journal et l’a immédiatement reconnue.

Il affirme également qu’elle a payé avec une carte bancaire ses consommations et tient les registres à disposition des autorités. Dès le 19 décembre les autorités ont d’ailleurs lancé un nouvel appel à témoin dans les alentours de Verdun.

D’après 20 Minutes, le procureur de la République pourrait communiquer sur ce dossier ce jeudi. Ce serait la première fois depuis la disparition de la jeune femme. Cette affaire est très suivie par les médias japonais.

Autres vidéos recommandées pour vous