fbpx
Actualités
Partager sur

Belgique, Pays-Bas: quand un corps sans tête modifie la frontière entre les deux pays

Belgique, Pays-Bas: quand un corps sans tête modifie la frontière entre les deux pays

Après la découverte d’un corps sans tête, la Belgique et les Pays-Bas ont décidé de modifier la frontière.

C’est une horrible découverte qui a été réalisée par des promeneurs il y a trois au niveau de la Meuse. Ils ont découvert un corps dans tête. Cette découverte modifie aujourd’hui la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas.

L’incroyable découverte des promeneurs : un corps sans tête

Des promeneurs passant sur les bords de la Meuse ont fait une effroyable découverte il y a trois ans. Ils ont découvert un corps sans tête entre la frontière située entre la Belgique et les Pays-Bas. Très isolé, cet endroit reste néanmoins connu pour être un refuge de trafiquant de drogue, relate le quotidien Direct Matin. La découverte du corps a été un véritable problème juridique pour les deux pays.

Le problème des frontières

Aujourd’hui trois ans après le drame, les politiques s’interrogent sur la frontière qui relie les deux pays. De quel côté était véritablement situé le cadavre. Un long débat a eu lieu entre les autorités belges et néerlandaises se rejetant toutes les deux la faute.
Après analyses il a été conclut que le corps se trouvait en territoire belge. Néanmoins chose encore plus surprenante. Pour accéder à la scène du crime, il faut passer par le territoire des Pays-Bas, donc obtenir une autorisation juridique du pays.
Trois ans après le drame, afin de ne plus s’emmêler les pinceaux, les autorités ont eu la bonne idée de faire un échange de territoire. « Nous aurions dû le faire depuis longtemps » explique le Vice-président du Conseil des communes Belges à Direct Matin.
Début 2016, concernant les zones géographiques, un accord devrait être établi entre les deux pays.

Concernant le cadavre, il a été récupéré. Une enquête a été ouverte du côté de la Belgique.