Actualités
Partager sur

#BalanceTonYoutubeur: les témoignages s’accumulent après le tweet de Squeezie !

#BalanceTonYoutubeur: les témoignages s'accumulent après le tweet de Squeezie !
Partage
Partager sur Facebook

La sphère YouTube est en ébullition. Après le tweet de Squeezie, lundi dernier, le hashtag #BalanceTonYoutuber débarque et les langues se délient.

Après le tweet de Squeezie lundi dernier, le hashtag #BalanceTonYoutubeur fait son apparition. Le youtubeur affirme que certains youtubeurs profitent de leur notoriété pour obtenir des faveurs sexuelles. De jeunes victimes commencent à se montrer et la parole se libère.

#BalanceTonYoutubeur: de plus en plus de victimes après le tweet de Squeezie !

C’est le nouveau scandale sexuel sur internet. Depuis lundi et le tweet de Squeezie, les victimes sont de plus en plus nombreuses à se manifester.
Le youtubeur aux 11 millions d’abonnés affirme que certains d’autres youtubeurs se servent de leur popularité. Ils obtienennt des faveurs sexuelles et des photos osées à de jeunes abonnées.

Dès le tweet du youtubeur humoriste, des internautes ont directement pointé du doigt certains youtubeurs qui semblent être concernés par cette affaire. Aussi ils ont lancé un nouvel hashtag #BalanceTonYoutubeur.

Et plusieurs victimes présumées prennent la parole depuis lundi dernier.

Un nouvel hashtag dans la sphère internet

Ce nouvel hashtag rappelle les mouvements #Metoo et #Balancetonporc. Mais il permet au moins de libérer une nouvelle fois la parole des femmes. Bien qu’aucune plainte n’ai été déposé pour le moment, sur les réseaux l’affaire fait parler.

Effectivement en utilisant le hashtag #BalanceTonYoutubeur, une jeune fille témoigne auprès de LCI. Cela concerne un youtuber qu’elle a failli rencontrer en 2013. « Il m’a demandé des photos de mes seins. Je trouvais ça un peu gênant, il ne m’intéressait pas, il était beaucoup plus vieux que moi, je le pensais en couple. Bref, cela me faisait un peu peur et du coup, j’ai refusé de le rencontrer », déclare celle qui souhaite garder l’anonymat.

Une autre jeune fille avoue avoir rencontrer un youtubeur spécialisé dans les jeux vidéos. « J’ai reçu des photos de son sexe, de ses fesses. La première fois, je lui ai dit stop très vite, il a mis du temps avant de s’y remettre. Ce qui l’intéressait en fait, c’était de s’exhiber ».

Ce genre de témoignages se comptent aussi en centaines sur internet depuis lundi 6 août.

La toile s’emballe, les internautes aussi

En effet après son premier tweet, Squeezie veut mettre les choses au clair. « Je ne vais pas porter d’accusations précipitées mais les concernés ne sont pas forcément ceux auxquels vous pensez. Je voulais dans un premier temps mettre un doigt sur ces pratiques et inciter les concernés à vite arrêter. Traiter ce sujet est complexe et nécessite du temps… »

Pourtant les internautes n’ont pas trouvé bon de prendre le temps puisque le hashtag #BalanceTonYoutubeur est déjà viral.