fbpx
Actualités
Partager sur

Azerbaïdjan : Un journaliste sportif battu à mort après une critique

Azerbaïdjan : Un journaliste sportif battu à mort après une critique

Un journaliste Azeri est décédé ce dimanche à la suite de ses blessures, causées par une demi-douzaine d'hommes. Il avait critiqué un joueur de football et l'a payé de sa vie.

En Azerbaïdjan, un journaliste est décédé ce dimanche à la suite de graves blessures causées par une demi-douzaine d’hommes. Le drame intervient alors que le journaliste sportif avait critiqué, quelques jours plus tôt, le comportement d’un joueur de football sur Facebook. Rasim Aliyev avait trente ans. Il est mort à l’hôpital dans lequel il recevait des soins intensifs. Les inconnus qui l’ont passé à tabac n’ont pas encore été identifiés.

Un meurtre politique ?

Le joueur Azari en question s’appelle Javid Huseynov. Avant-centre de Gabala, une équipe de première division en Azerbaïdjan, le sportif avait brandi un drapeau turc lors d’une rencontre victorieuse contre l’équipe Chypriote, l’Apollon Limassol, dans le cadre du troisième tour préliminaire de la Ligue Europa. Rasim Aliyev avait alors déclaré sur le réseau social que le joueur avait commis une faute et qu’« il ne savait pas se comporter ». Il est important de rappeler que cette critique n’est pas anodine quand on sait que les relations entre la Turquie et Chypre sont loin d’être au beau fixe. Le journaliste avait également défendu ses confrères journalistes alors que Javid Huseynov avait eu pour eux un geste injurieux.

Un guet-apens sous forme d’invitation

Après cette publication sur Facebook, un homme joint le journaliste par téléphone. Il se présente comme étant le cousin du joueur mis en cause et l’insulte avant de se raviser. Il s’excuse et lui propose alors de venir boire le thé à son domicile. Naïvement, le journaliste accepte. Mais à peine arrive-t-il dans l’appartement du soi-disant cousin qu’une poignée d’individus se ruent sur lui. « Cinq ou six hommes se sont jetés sur moi pour me frapper » déclarait feu Rasim Aliyev sur son lit d’hôpital. Le journaliste est tombé dans un guet-apens. et a succombé à ses blessures quelques heures plus tard, à l’âge de trente ans.

Une enquête a été ouverte concernant la mort du journaliste. Elle sera conduite par le Ministère de l’Intérieur et par le Parquet général, a annoncé un des adjoints du président Azari, Ilham Aliev.