Actualités
Partager sur

Aya Nakamura: la demande raciste d’un directeur artistique

ayanakamuraundirecteurartistiqueluidemandedeseblanchirlapeau
Partage
Partager sur Facebook

Dimanche, Aya Nakamura a fait une révélation surprenante sur le plateau de Clique. Elle dévoile la demande raciste qu’un directeur artistique lui a faite.

Dimanche, reçue par Mouloud Achour sur le plateau de Clique, Aya Nakamura a dévoilé la demande raciste d’un directeur artistique alors qu’elle était à ses débuts.

La chanteuse est un véritable phénomène depuis 2017, avec Comportement. Tout juste agée de 23 ans, elle multiplie les tubes.

Y’a pas moyen Djadja

Son tube Djadja est devenu culte. La chanteuse, originaire de Bamako, conquis désormais le public avec un nouveau morceau intitulé La dot. Ce gros succès  lui vaut deux nominations aux Victoires de la musique mais aussi quelques gaffes. Son nom a été écorché à deux reprises. Une fois par Nikos Aliagas qui l’a appelé « Yaka Nakamura » puis avec la chanteuse Lio, qui l’a appelé « Ava ». Des lapsus qui ne sont pas restés invisibles aux yeux de la star. Quelques jours plus tard une fan lui porte atteinte. Elle imitait la chanteuse en arborant une blackface. Mais la chanteuse n’en est pas à sa première désillusion en ce qui concerne le monde du show business et elle garde malgré tout sa bonne humeur.

Aya Nakamura : une demande surprenante

Dimanche sur le plateau de Clique, elle parle de sa percée dans la musique. Elle révèle aussi la signification de plusieurs de ses gimmicks de « catchana » à « djadja » ou encore « pookie ». La chanteuse revient sur ses premiers pas dans la chanson. Aya Nakamura a donc fait part d’une ignoble demande d’un directeur artistique. Pour « toucher un plus large public » ce dernier lui aurait conseillé de se faire « blanchir la peau ». Ou bien d’opter, tout simplement, pour un fond de teint plus claire!

Aya Nakamura n’a pas révélé l’identité de cette personne, ni sa maison de disque. Mais elle a assuré qu’il était toujours en fonction. Didier Bourdon a ironisé en rétorquant « au Rassemblement National ». Mouloud Achour, moins rieur, s’est montré plus choqué par cette révélation.