fbpx
Actualités
Partager sur

Aurélie Châtelain recevra la légion d’honneur comme une victime d’attentats

Aurélie Châtelain recevra la légion d'honneur comme une victime d'attentats

Sa vie avait permis de sauver des centaines de personnes en avril dernier. Aurélie Châtelain avait perdu la vie dans une tentative d'attentat. Mais son sacrifice a sauvé plusieurs vies.

Le scandale avait éclaté il y a quelques jours. Aurélie Châtelain, tuée le 19 avril à Villejuif dans le Val-de-Marne en marge d’un projet d’attentat contre une église, avait été laissée pour compte selon son mari et son père qui s’étaient déclarés déçus que la jeune fille n’ait pas reçu une distinction: « c’est peut-être un oubli, en sachant qu’elle a sauvé quand même des centaines de vies et qu’elle y a laissé la sienne », déclare sur Europe 1 le père d’Aurélie. Un argument que le maire de la commune avait également soutenu. Mais l’erreur est réparé et Aurélie Châtelain sera décorée à titre posthume lors de la prochaine promotion de la légion d’honneur selon les informations de la radio d’informations France Inter.

La famille d’Aurélie Châtelain choquée du comportement des politiques

Mardi, c’était l’ancien compagnon de la jeune femme, Mickaël Bazin qui avait lui aussi marqué son mécontentement sur Facebook. Celui-ci avait écrit: « Effectivement, elle n’était pas célèbre, n’a pas joué de rôle prédominant dans un quelconque film. Effectivement, Aurélie a juste permis d’épargner de nombreuses vies de jeunes enfants présents en divers lieux pour des baptêmes ». Adressant directement un message au ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, le compagnon d’Aurélie Châtelain lui avait écrit: « Il a été de bon aloi de me contacter le 29 Avril matin, jour de l’enterrement d’Aurélie Châtelain. Vos paroles réconfortantes et bienveillantes envers sa famille, ma fille Juliette et moi étaient les bienvenues », ajoutant par la suite,« nous attendons toujours votre invitation à l’Élysée », huit mois après les faits.

Une victime collatérale devenue une héroïne

Aurélie Châtelain a perdu la vie le 19 avril 2015. Celle-ci se déplaçait en région parisienne et avait été victime Sid Ahmed Ghlam, un homme soupçonné de préparer des attentats terroristes sur la région parisienne. C’est un peu malgré elle que l’homme est arrêté. Grâce à l’exploitation des données GPS du véhicule de la victime, volé par le terroriste, les enquêteurs retrouvent sa trace alors qu’il projetait des attentats contre des Eglises. A l’époque, le journal Le Monde avait déclaré qu’elle était une victime collatéral d’un attentat raté: « le suspect pourrait avoir tenté de voler le véhicule, pour une raison encore inconnue, braquage manqué au cours duquel il s’est vraisemblablement tiré une balle dans la jambe par inadvertance ». Sur TF1, Bernard Cazeneuve avait déclaré qu’ « il faut ne faire aucune déclaration hasardeuse sur le sujet. On pense qu’il l’a croisée au moment où il voulait récupérer un véhicule ». Un peu par hasard, Aurélie Châtelain avait sauvé des centaines de vies.