fbpx
Actualités
Partager sur

Attentats: des rues renommées en hommage à la policière Clarissa Jean-Philippe

Attentats:  des rues renommées en hommage à la policière Clarissa Jean-Philippe

Plusieurs communes ont décidé de rendre hommage à Clarissa Jean-Philippe, la policière tué à Montrouge lors des attentats de Janvier.

Alors que plusieurs bar, restaurants ont décidé de ouvrir à nouveau leur portes depuis les attentats de novembre. Presque un ans après les attentats de Janvier ou Amedy Coulibaly a tué de sang froid une policière stagiaire Clarissa Jean-Philippe, plusieurs villes rendent hommage à la jeune femme.

Des endroits rebaptisés au nom de Clarissa Jean-Philippe

C’est une décision qui fait chaud au coeur presque un ans après les attentats de Janvier. Les communes de Montrouge ou est décédée Clarissa Jean-Philippe ainsi que celle de Carrières-sous-Poissy ont décidé de rendre hommage à la jeune policière à leur manières. Les deux communes ont décidé de rebaptiser une rue et un square.
Dans la commune de Montrouge, avenue de la paix ou Clarissa Jean-Philippe a été tué froidement par le terroriste, l’avenue sera désormais rebaptisé « Avenue de la Paix – Clarissa Jean-Philippe », explique le conseil municipal.

A Carrières-sous-Poissy, c’est comme un devoir. « C’est un endroit qui se trouve sur les bords de Seine, exactement là où elle vivait, et où elle aimait aller faire son jogging », a déclaré le maire de la commune ou résidait Clarissa à Europe 1. Une plaque avec la photo de Clarissa Jean-Philippe devrait apparaitre début janvier 2016.

Amedy Coulibaly, le terroriste qui a tué Clarissa

En Janvier dernier, le 8 janvier 2015, une jeune femme âgée de 26 ans, Clarissa Jean-Philippe policière stagiaire intervenait pour un simple accident de la circulation à Montrouge quand un homme est arrivé et à tiré plusieurs balles. La jeune policière, qui avait un avenir très prometteur dans la police est morte sur le coup.
Amedy Coulibaly a été tué par les forces de l’ordre, le lendemain lors de l’attaque de l’épicerie Hypercacher.

Clarissa Jean-Philippe qui devait recevoir son diplôme dans les prochains jours après l’attaque, sera grâce à ce geste imprégné dans la mémoire française.